Britney Spears: qu’est-ce que le mouvement «#FreeBritney»?

Le - Par .

Les fans de Britney Spears sont très inquiets pour la santé mentale de la star. Toutes ces préoccupations sur les réseaux sociaux ont déclenché un nouvel élan du mouvement «#Freebritney», lancé l’année dernière. NRJ revient sur l’origine et toutes les informations du projet qui vise à interdire la mise sous tutelle de la star.

Difficile de comprendre le quotidien de Britney Spears ces dernières semaines. Tous les yeux sont rivés sur son compte Instagram d’où elle partage des contenus assez déroutants. La chanteuse enchaîne les chorégraphies les plus loufoques ou encore les défilés avec des tenues différentes depuis le début du confinement. Face caméra, la star semble parfois complètement désorientée.

Pour certains fans, ces nombreux posts, sur lesquels Britbrit ne semble pas être elle-même, seraient en réalité des appels à l’aide. L’artiste y enverrait des messages cachés pour qu’on vienne la libérer de sa mise sous tutelle. Il faut dire que ce contrôle sur sa vie dure depuis plus de douze ans! Par conséquent, une nouvelle pétition a été lancée récemment sous le nom «#FreeBritney». Ce document en ligne a été signé par plus de 134 000 personnes.

Britney Spears: quelle est l’origine de «#FreeBritney»?

«#FreeBritney» est un mouvement lancé par les fans de la star afin de la «libérer» de la mise sous tutelle dont elle fait l’objet et qui contrôle tous les aspects de sa vie. L’an dernier, de nombreux fans ont protesté devant le tribunal de Los Angeles durant une audience qui statuait sur l’avenir de Britney Spears. On a pu voir des dizaines de personnes marcher avec des pancartes : «Fin de la mise sous tutelle» ou encore «Laissez Britney vivre sans terreur». Le hashtag «FreeBritney» a alors fait partie des trending topics sur Twitter.

Pourquoi Britney Spears est-elle sous tutelle ?

C’est en 2008 que la descente aux enfers de Britney Spears commence. Elle enchaîne les dépressions nerveuses et fait la une des Tabloids en allant jusqu’à se raser la tête. La chanteuse se fait alors suivre par des médecins, commence à prendre des traitements et se fait interner dans des hôpitaux psychiatriques.

A cette époque, son père prend le contrôle de toutes ses affaires. En devenant son tuteur légal, il s’occupe de ses finances mais aussi de ses engagements professionnels. En septembre 2019, Jodi Montgomery, la gestionnaire des soins de Britney Spears est nommée tutrice à la place de James Spears. Elle peut communiquer avec les experts médicaux au sujet de la santé mentale de la chanteuse mais aussi avoir accès à tous les dossiers sur ses traitements et diagnostiques.

Cet arrangement avec Jodi Montgomery a été étendu jusqu’au 22 août prochain, date à laquelle la tutelle pourrait être réévaluée.

Plus récemment, c’est la mère de Britney Spears, Lynne Spears, qui a officiellement fait la demande au Tribunal de Los Angeles d’un droit de regard sur les finances de sa fille.  La richesse de la superstar serait estimée à  85 millions de dollars.

Britney Spears est-elle libre?

Cette mise sous tutelle qui dure depuis une douzaine d’années pose la question de la liberté de Britney Spears. A-t-elle un peu de contrôle sur sa vie? D’après l’avocat de l’interprète de «Toxic» : «Elle est toujours impliquée dans les décisions concernant sa carrière et son business. Point.»   

Britney Spears, elle-même, semble dire qu’elle est libre de ses choix sur les réseaux sociaux : «Vous ne savez peut-être pas ça de moi mais je suis forte, et je me bats pour ce que je veux !». Plus récemment, la chanteuse a répondu aux critiques sur Instagram en écrivant ce message : «Je comprends que certaines personnes peuvent ne pas aimer mes messages ou même les comprendre, mais c'est moi qui suis heureuse. Je suis la plus authentique et réelle possible. Je veux inspirer les gens à faire de même et à être eux-mêmes sans plaire aux autres… C'est la clé du bonheur.»

Les stars aussi soutiennent le mouvement «#FreeBritney»

De Paris Hilton à Vera Wang, de nombreuses stars se disent inquiètes pour Britney Spears. Récemment, Will.I.Am a partagé sur TikTok ce message : «Rejoignez le mouvement #FreeBritney, partagez l’info au monde entier et laissez notre reine de la pop déployer ses ailes et voler.»

L’actrice Ariel Winter était, elle aussi, très en colère contre le père et l’équipe de Britney Spears, qu’elle accuse de profiter de la fragilité de la star. «Ce que son ‘père’ et son équipe lui font est absolument dégoutant et dévastateur… s’il vous plait lisez et partagez.», a-t-elle évoqué dans une ses stories Instagram.  

Le photographe Andrew Gallery, qui a travaillé avec Britney Spears, est, lui aussi, monté au créneau en partageant une lettre de la chanteuse écrite en 2009. Dans ces écrits, elle explique qu’elle est contrôlée par son père. L’artiste dévoilé aussi qu’elle aurait été manipulée lors de son divorce avec Kevin Federline pour qu’elle renonce à la garde de ses deux fils Jayden et Sean Preston.

Lire aussi