Britney Spears ne veut plus être sous la tutelle de son père

Le - Par .

Britney Spears souhaite prendre un nouveau tournant dans sa vie. Placée sous tutelle depuis de nombreuses années, la chanteuse a demandé à la justice de changer les termes du contrat.

Depuis 2008, date à laquelle Britney Spears a connu des bas dans sa vie provoquant la perte de la garde de ses enfants, l'artiste est placée sous la tutelle de son père Jamie Spears. Durant plusieurs années, l'homme a donc géré sa fortune, ses biens immobiliers, ou encore ses dépenses, avant d'être secondé par une proche de la superstar, Jodi Montgomery, en raison de ses problèmes de santé. 

Mais aujourd'hui, l'interprète de «Baby One More Time» souhaite reprendre sa vie en main. Selon les informations rapportées par le média TMZ, Britney Spears aurait fait appel à son avocat Samuel Ingham pour réviser les termes de cette tutelle et ainsi rouvrir le dossier auprès d'un tribunal californien: «Nous en sommes maintenant au point où la curatelle doit être considérablement modifiée afin de refléter les changements majeurs dans son mode de vie actuel», peut-on lire dans le document envoyé à la cour de Los Angeles.

La compagne de Sam Asghari demande désormais l'exclusion totale de son père de cette tutelle, dès le 22 août, date de l'échéance du mandat de Jodi Montgomery: «Sans renoncer à son droit de chercher à mettre fin à la curatelle à l’avenir, Britney aimerait que la nomination de Mme Montgomery en tant que tutrice devienne permanente», a poursuivi l'avocat. Concernant sa fortune, estimée à près de 60 millions de dollars, Britney Spears préfère qu'elle soit gérée par une société fiduciaire qualifiée. Une audience est prévue le 19 août prochain.

Britney Spears soutenue par ses fans

Alors que la chanteuse âgée de 38 ans continue de partager des bribes de sa vie sur la Toile, avec des vidéos de danses déjantées et des selfies par dizaines, Britney Spears est aussi au cœur d'un mouvement lancé par ses fans. Inquiets de son état psychologique, les internautes ont créé le mouvement #FreeBritney.

Pour le moment, la principale intéressée n'a pas encore pris la parole.

Lire aussi