« Bridgerton » : 5 séries à voir en attendant la suite de la série

Le - modifié le - Par .

Vous avez dévoré les deux premières saisons de « La Chronique des Bridgerton » sur Netflix ? Vous êtes à la recherche d’une série similaire à vous mettre sous la dent ? Découvrez sans plus tarder notre liste de suggestions.

Si vous avez déjà regardé en boucle les deux saisons de la « La Chronique des Bridgerton » ainsi que le spin off sur la reine Charlotte, nous vous recommandons cinq séries à ne pas manquer en attendant la suite du show Netflix. Car oui, la saison 3 arrive très « prochainement ».

« Outlander » (2014)

Envie de voir une héroïne faire la leçon à un homme sur la place de la femme dans une société patriarcale comme dans « Bridgerton » ? C’est la série qu’il vous faut. « Outlander » nous emmène tout droit dans les années 1740. L'histoire suit les aventures de Claire, infirmière pendant la guerre de 1939-1945, qui se retrouve transportée dans le passé. Elle va ainsi tomber en pleine campagne écossaise, et sera mêlée à des histoires d'espionnage. 

On ne va pas se le cacher, une bonne série est toujours plus agréable à regarder si un charmant jeune homme fait partie du casting. Dans « Outlander », on craque pour l’écossais rebelle Sam Heughan.  

« Dickinson » (2019)

Tout comme « Bridgerton », cette série s’appuie sur une bande-son moderne et un propos féministe contemporain. Elle revient sur l’histoire de la poétesse Emily Dickinson, bien décidée à s’échapper des carcans imposés par sa famille et la société, afin de devenir une femme de lettres respectée.

Avec Hailee Steinfield dans le rôle-titre, cette œuvre au format court — 20-25 minutes par épisode — est drôle, originale et petit bonus : comme ça se passe pendant l’époque victorienne, les costumes en mettent pleins les yeux.

« Victoria » (2016)

En parlant d’époque victorienne, voilà une autre série avec des costumes renversants. « Victoria » retrace le couronnement de l’illustre souveraine à l’âge de 18 ans, ses premiers pas sur le trône ainsi que sa rencontre avec le Prince Albert, qui deviendra son époux. En trois saisons, la série de Daisy Goodwin revient sur la vie politique et privée d’une reine qui a forgé l’histoire du Royaume-Uni.

Jenna Coleman (la Reine Victoria) et Tom Hughes (le Prince Albert) y incarnent un couple résolument moderne malgré l’époque. Ici, c’est la femme qui a les pleins pouvoirs sur la vie de son mari.

« Bienvenue à Sanditon » (2019)

Theo James en costume de gentleman ? Cela mérite forcement le détour. « Bienvenue à Sanditon » est adapté du dernier roman de Jane Austen et suit le destin de la jeune Charlotte Heywood, héroïne féministe à la langue bien pendue. La jeune femme sauve le rêveur Tom Parker d'un accident de calèche. Suite à cela, elle est conviée à Sanditon, ex-village de pêcheurs et future station balnéaire en devenir. Sur place, elle fait la rencontre des membres de l'élite locale : la veuve Lady Dunham et ses irascibles héritiers, mais aussi le frère de son hôte Sydney Parker. Le jeune homme la méprise et elle le lui rend bien.

Si vous souhaitez retrouver la même alchimie que Kate et Anthony dans la saison 2 de « Bridgerton », cette série est faite pour vous.

« The Buccaneers » (2023)

L'histoire de « The Buccaneers » nous transporte à la fin du 19ème siècle en Angleterre. Après avoir épousé un Lord, Conchita (incarnée par Alisha Boe, vue dans « 13 Reasons Why ») invite ses amies américaines à venir lui rendre visite à Londres. Nan, Lizzy, Ginny et Mabel vont bouleverser les familles aristocrates coincées de la ville et faire chavirer un ou deux cœurs sur la route.

Si la comparaison avec « Bridgerton » est aisé, « The Buccaneers » n'est pourtant en rien une copie de la série adaptée des romans de Julia Quinn. « Il y a énormément de choses brillantes dans Bridgerton (…) et il y a beaucoup de choses que nous faisons différemment. C’est une histoire différente, car il y a beaucoup d’Américains. C’est véritablement un clash entre la culture américaine qui arrive dans ce monde anglais coincé », expliquait récemment la créatrice, Katherine Jakeways, au New York Post, avant d’ajouter : « Il y a aussi de la romance mais nous voulions que le cœur de la série soit cette amitié entre ces jeunes femmes. La vraie histoire d’amour de notre série, c’est la relation entre elles. »