Booba et Nekfeu: l’histoire de leur clash

Le - modifié le - Par .

Entre les deux rappeurs, les relations ne sont pas au beau fixe. Et pour cause, Booba en veut énormément à Nekfeu pour un morceau qui figure sur son dernier album «Les Étoiles Vagabondes».

«Tricheurs» de Nekfeu et Damso, l’élément déclencheur

Booba est rancunier. Le rappeur français fait extrêmement attention à ce qui peut être dit sur lui. À de nombreuses reprises, celui que l’on surnomme «Le Duc» s’est emporté pour des paroles qui lui étaient plus ou moins destinées. Que ce soit sur les réseaux sociaux ou dans la vie quotidienne, quand il a quelque chose à faire savoir, il s’adresse directement au principal concerné. Un des exemples les plus parlants, son énorme clash avec Kaaris. Une dispute qui est allée très loin, puisque de nombreux appels pour un combat en octogone ont été lancés. Pour l’instant classés sans suite, ces menaces ont affolé la Toile. Dernièrement, c’est un rappeur Belge qui a énervé Booba. Et ce n’est autre que Damso. Pourtant, avant cette fameuse histoire, les artistes étaient en excellents termes puisqu’ils collaboraient avec la même maison de disques.

Ce qui va déclencher cette querelle, un morceau «Tricheurs». Figurant sur le dernier album de Nekfeu «Les Étoiles Vagabondes», un des couplets de Damso n’a pas fait l’unanimité. «J’ai pris des grammes et j’ai perdu des kilos, t’assumes pas ta calvitie comme Ne-Yo. […] Les maisons de disques sont des sal*pes c’pour ça qu’elles font des avances. Je f’rai pas deux fois la même erreur, donne-moi ton cœur et j’écrase mon mégot, c’est à toi que je parle donc fais pas ton De Niro». Des paroles qui ont profondément touchées B2O qui s’est emparé de son compte Instagram pour régler ses comptes avec le duo francophone. «On n’était pas des sal*pes quand on t’invitait dans nos clips et albums pour t’aider à briller à ton tour. Bienvenu dans le camp adverse».

Voyant que cette histoire prenait des proportions énormes par rapport au problème initial, Damso décide une bonne fois pour toutes d’apaiser les tensions avec son ancien collègue. «Booba, j’ai cité ton nom plusieurs fois et c’était toujours pour te remercier. Que ce soit à travers mes textes ou en interviews. Ce n’est pas parce que le contrat est fini que mes principes vont s’en aller, au revoir le vieux». Mais, il semblerait que pour l’interprète de «OKLM», la guerre soit déjà déclarée.

Booba s’en prend à Nekfeu

Alors que tout le monde pensait que cette histoire autour de la punchline de Nekfeu s’était tassée, Le Duc est revenu à la charge. Cette fois-ci, celui que l’on surnomme «Le Fennec» a été visé. Sur son compte Twitter, Feu a fait une annonce concernant la sortie physique de son dernier opus. Alors que les likes et les commentaires affluent, une phrase de Booba enclenche à nouveau ce clash entre lui, Damso et Nekfeu. «Tu es coupable de clash par association». En postant cette phrase, le rappeur s’attend à une réponse de l’interprète de «Cheum». Réclamant la justice et des excuses, il ne veut pas lâcher l’affaire. En acceptant de collaborer avec Damso, Le Fennec cautionne, indirectement, les propos énoncés par ce dernier. Mais pour Ken Samaras – de son vrai nom – les clashs par écran interposés ne l’intéressent pas. Ainsi, il ne donne pas de réponse à son adversaire.

Une histoire qui dure depuis longtemps?

Beaucoup d’internautes se demandent pourquoi est-ce que Booba accorde autant d’importance à cette histoire de «Tricheurs». Il y a quatre ans, un événement est venu semer le doute concernant les relations amicales de Booba et Nekfeu. Cette année-là, Booba est nommé lors de la cérémonie des «Victoires de la musique» dans la catégorie «Album de musiques urbaines». Parmi ses concurrents, Nekfeu. À l’issue de cette soirée, B2O n’a pas remporté ce prix et s’est moqué de la situation sur son compte Instagram. En postant une photo d’une de ses nouvelles voitures, celui-ci lance une petite pique au Fennec. «Pour fêter ma victoire, j’ai décidé de m’offrir la nouvelle Lamborghini Huracan… Mais on m’apprend à l’instant que c’est JESUS qui a remporté ce prix». «Jésus» étant ici l’interprète de «On Verra».

Alors que personne ne comprend réellement cette phrase, Booba s’est exprimé sur ce sujet quelque temps après: «Nekfeu, c'était plus un dommage collatéral... C'était plus une attaque contre le système. Ça me faisait rire. Jésus... C'est pas que pour lui. C'est histoire de dire : arrêtez votre cinéma. Déjà, pourquoi vous me nommez, vous savez bien que je suis pas dans votre système, que je ne vais pas y aller ! Vous savez très bien que je vais pas gagner, et on sait très bien que Nekfeu va gagner. Ils m'ont utilisé pour faire du buzz. C'était un coup médiatique de leur part». Une façon donc de remettre en cause cette cérémonie, mais aussi le talent du jeune homme?

De son côté, Nekfeu ne l’a jamais caché, il aime le travail de son ainé. Lors de la promotion de son album «Feu» en 2015, ce dernier s’est souvent confié sur ses inspirations. Et Booba en fait partie. «La plume de Booba est incroyable. Quand «Temps Mort» est sorti, c’était normal d’écouter Booba parce qu’il était à la mode. Mais c’est en grandissant que je me suis rendu compte de la qualité de l’album? Sa plume est incroyable […] Pour moi, certains textes ont une vraie valeur littéraire. Le rap, même dans sa forme la plus bête, vulgaire et outrancière, ça reste de la poésie».

Depuis cette époque, rien n’indique que Nekfeu a changé d’avis sur Le Duc. Du côté des internautes, ils sont nombreux à espérer que les deux rappeurs se réconcilient. Et pourquoi pas, un jour, sortir un morceau ensemble.

Lire aussi