Bob Sinclar: sa parodie de «Ma liberté de penser» affole la Toile!

Le - Par .

Fatigué de la situation actuelle en raison de la crise sanitaire, Bob Sinclar a proposé une reprise parodique de la chanson «Ma liberté de penser» signée Florent Pagny.

Les différents confinements, le couvre-feu, le port du masque, les tests PCR... Voilà maintenant plusieurs mois que la crise sanitaire touche la population. Et en raison de la fermeture des clubs, des salles de spectacle ou encore de l'annulation des concerts et autres rendez-vous artistiques, le monde de la culture n'est pas épargné, bien au contraire.

Lassé, le célèbre DJ, qui a mixé à la Tour Eiffel, n'a pas hésité à prendre, une nouvelle fois, la parole sur ses réseaux sociaux. Cette fois-ci, c'est par le biais d'une parodie musicale que Bob Sinclar a décidé de confirmer son ras-le-bol face aux répercussions de la pandémie sur notre quotidien.

L'artiste a ainsi revisité le titre «Ma liberté de penser» signé Florent Pagny et sorti en 2003 en changeant les paroles, imaginées aux côtés de l'artiste Lydie Clark. Et quoi de mieux qu'un clip fait maison pour illustrer ses propos? «Le message est là», a-t-il commenté. 

Bob Sinclar clame sa lassitude!

Sur les images de la vidéo partagée sur la Toile, on aperçoit ainsi Bob Sinclar au lever du lit, puis se baladant dans les rues de Paris, devant l'Olympia, ou encore muni d'un coton-tige. 

Il passe aussi par la case vaccination (à domicile) avec la présence d'une infirmière peu vêtue: «Quitte a tout prendre, prenez mes gosses, ils font bien suer, interprète le compositeur de «I'm On My Way». Leurs cours de danse, nos sports d'hiver, la culture, ça c'est déjà fait / Trop d’interdits, de PCR : il y en a ras-le-bol du bal masqué ! Le monde en devient suicidaire. On est tout juste bons à trimer, comme une rançon, une vraie galère. Je peux bien vendre mon âme au diable : avec lui, on serait vaccinés ! Puisqu’ici tout est sacrifiable, mais vous n’aurez pas… ma liberté de danser.»

Lire aussi