Bloodstained: Ritual of the Night : Castlevania fait peau neuve

Le - modifié le

C'est un jeu développé via le financement participatif qui vient de voir le jour. Bloodstained: Ritual of the Night est désormais disponible et voici ce à quoi vous pouvez vous attendre.

Sur les traces d'une légende

Ce Bloodstained: Ritual of the Night n'est pas sorti de n'importe où. Aux commandes de cette nouvelle licence, nous retrouvons Koji Igarashi. Ce dernier a travaillé sur la saga Castlevania de 1997 à 2010 et il s'est donc inspiré de l'œuvre éditée par Konami afin de créer son propre jeu. En 2018, les joueurs avaient déjà eu droit à un certain Bloodstained: Curse of the Moon, un prequel, au look rétro, à l'opus inédit qu'Igarashi et ses équipes sortent cette année. S'il partage de nombreuses similitudes avec Castlevania, Bloodstained: Ritual of the Night ne se contente pas de copier et apporte de nombreux éléments inédits ainsi qu'un contenu des plus copieux !

© 

Une aventure obscure

Le joueur contrôle donc la jeune Miriam en Angleterre durant la révolution industrielle. L'héroïne est une orpheline qui est élevée par une guilde d'alchimistes. Hélas, les membres de ce groupe font subir des expériences démoniaques à la jeune femme qui tombe dans un coma qui durera pendant une décennie complète. À son réveil, Miriam se trouve dans un monde envahi par des démons. Elle devra alors gagner en puissance afin de défaire les monstres qui occupent un vaste château. Bloodstained n'est donc pas un clone de Castlevania puisque le titre possède sa propre histoire, à la fois sombre et gothique.

En terre connue

Pour ce qui est de la jouabilité, elle devrait sans mal plaire aux nostalgiques des premiers épisodes de la saga de Konami. Bloodstained: Ritual of the Night arbore une vue à 2,5D et Miriam doit détruire tous les démons qui lui barrent le chemin avec ses armes ainsi que ses capacités surnaturelles. Dans la plus pure tradition d'un Metroidvania, il est nécessaire de faire des allers-retours afin de déverrouiller des passages, via des clés ou de nouvelles capacités, qui étaient précédemment inaccessibles. Ainsi, le jeu renferme de nombreux secrets qui tiendront les joueurs en haleine durant de nombreuses heures. Il est donc possible d'explorer le vaste château librement et de sortir des sentiers battus pour obtenir des récompenses utiles pour la suite.

© 

Quand la nouveauté rencontre la nostalgie

En plus de sa structure bien pensée et de son scénario prenant, Bloodstained: Ritual of the Night brille aussi dans d'autres domaines. En effet, la patte artistique colorée magnifie les environnements parfois lugubres, et la bande originale est composée de morceaux de toute beauté. Côté gameplay, Miriam possède une myriade de pouvoirs. Ces derniers se débloquent et s'améliorent au fil de la progression. Pour cela, il faut tuer un maximum de démons et aspirer leur essence. L'artisanat est aussi un bon procédé pour croître la puissance de ces aptitudes. Ajoutez à cela un arsenal ultra-complet d'armes à feu, fouets ou autres épées et vous obtenez une panoplie de possibilités extrêmement variées. Les fans du genre seront aux anges et les autres auront l'occasion de se plonger dans un type de jeu toujours aussi avenant.

Trailer de gameplay Bloodstained: Ritual of the Night