Blair Witch : la frontière horrifique entre jeu vidéo et cinéma

Le - modifié le

Annoncé à l'E3 2019 et s'inspirant du film iconique sorti en 1999, Blair Witch est le jeu d'épouvante de cette rentrée. Partons en forêt pour découvrir ce que le titre a dans le ventre !

Le cauchemar est de retour

Inspiré de l'univers créé pour le long-métrage, Blair Witch se déroule en 1996 et place le joueur dans les chaussures d'un certain Ellis. Ce dernier est un ancien officier de police au passé tourmenté. Il part à la recherche d'un petit garçon nommé Peter qui a disparu dans la forêt de Black Hills. Accompagné de son chien, notre héros va rapidement être face à des événements surnaturels qui le lanceront dans une véritable course pour la survie. En effet, les bois sont peuplés de créatures redoutables et des hallucinations ne manqueront pas de tourmenter l'esprit de notre protagoniste.

En terrain connu

Blair Witch est un thriller psychologique qui se joue avec un point de vue à la première personne. La narration est au cœur de cette aventure terrifiante qui reprend les codes des précédentes créations du studio Bloober Team. Ce dernier est à l'origine de Layers of Fear ainsi que d'Observer. Ainsi, la jouabilité ne change pas vraiment puisque le joueur se contente d'avancer en assistant à des phénomènes paranormaux. Le titre joue beaucoup avec les nerfs de la personne qui tient la manette. En effet, la progression est rythmée par des surprises qui ne manqueront pas de faire sursauter les joueurs les plus courageux.

Le meilleur ami de l'homme

Pour affronter ces horreurs, Ellis n'est fort heureusement pas seul. Il est accompagné par son chien nommé Bullet. Notre compagnon à quatre pattes sait se montrer utile puisqu'il peut renifler des objets afin de suivre des pistes dans cette forêt lugubre. Il n'hésite pas non plus à passer à l'action quand c'est nécessaire. Ce n'est pas tout puisqu'il est même possible de communiquer avec d'autres personnages en passant par un téléphone portable. Cet objet démontre toute son importance au fil du temps. D'autres accessoires comme une caméra ainsi que la lampe torche sont indispensables pour progresser. Bref, il s'agit de l'équipement incontournable de tous les protagonistes se retrouvant piégés dans un jeu d'horreur.

Impossible de s'ennuyer

Dans sa structure globale, il est possible de se dire que Blair Witch se contente d'être un simulateur de marche. Pourtant, le titre de Bloober Team renferme des aspects bien plus poussés. Par exemple, la progression est rythmée par des petites enquêtes, des énigmes, voire des séquences de poursuite. Le rythme est un élément important dans un jeu qui tente de faire peur et dans ce domaine, Blair Witch fait très fort. De plus, les passionnés de cinéma apprécieront sans doute les nombreuses références faites au film de Daniel Myrick et Eduardo Sánchez. Avec son ambiance horrifique, sa jouabilité plus riche qu'elle n'en a l'air et son rythme bien mené, Blair Witch est un jeu d'horreur réussi et très abouti.

Blair Witch est disponible sur Xbox One et PC. Il est également compris dans le Xbox Game Pass.

Bande annonce de lancement Blair Witch