Le -
modifié le -

Bilal Hassani: revivez sa prestation à l’Eurovision 2019

La vie de Bilal Hassani est bouleversée à jamais. Depuis sa participation à l’émission «Destination Eurovision» (France 2), le représentant de la France connaît un véritable succès. Éclipsant au passage Chimène Badi et Emmanuel Moire également en compétition, le chanteur a séduit le public puisqu’il a raflé la majorité des votes des téléspectateurs. Des premiers pas sur la scène musicale prometteurs pour Bilal Hassani qui continue son ascension fulgurante.

Bilal Hassani, revivez sa prestation à l’Eurovision

Après plusieurs semaines d’intenses répétitions et de stress, Bilal Hassani s’est présenté sur la scène du Tel Aviv Convention Center. C’est avec fierté qu’il a porté les couleurs de la France pour la 64e édition du concours de l’Eurovision organisée le 18 mai dernier à Tel Aviv, en Israël, devant le public mais aussi 4,8 millions de téléspectateurs français. Bilal Hassani était très attendu pour tenter de remporter la compétition. Et pour cela, après sa victoire dans l’émission «Destination Eurovision» (diffusée sur France 2 le 26 janvier dernier), il espérait convaincre les téléspectateurs grâce à son hit «Roi», co-écrit aux côtés de Madame Monsieur, les représentants de la France lors de l’édition 2018.

Et dès le début de la compétition, Bilal Hassani était l’un des grands favoris. Selon les bookmakers, le chanteur figurait parmi les premiers candidats du classement aux côtés de la Russie ou encore de la Suède. Des estimations malheureusement faussées puisque c’est bel et bien Duncan Laurence et son «Arcade» qui a remporté la compétition. Effectivement, malgré l’engouement autour de la prestation de notre frenchy préféré, Bilal Hassani n’a pas réussi à se hisser jusqu’au podium. Pire encore, l’artiste s’est vu retirer deux places…

Un revirement de situation!

Mercredi 22 mai, coup d’éclat. Alors qu’il était en 14e position, Bilal Hassani a finalement perdu deux places supplémentaires. Selon l’Union Européenne de Radio-Télévision (UER), qui organise l’événement chaque année, le chanteur se retrouve désormais à la 16e place. En cause, les votes de la Biélorussie révélés un jour avant le concours: "Le jury de la Biélorussie a été révoqué suite à la divulgation de ses votes lors de la première demi-finale, ce qui est contraire aux règles du concours Eurovision de la chanson, peut-on lire dans le communiqué officiel. Afin de se conformer aux règlements, l'UER a travaillé avec la société Digame pour créer un résultat de substitution - calculé sur la base des résultats d'autres pays affichant des résultats de vote similaires -, approuvé par la société Ernst & Young, afin de déterminer les votes du jury biélorusse pour la grande finale.»

Malgré une pointe de déception, Bilal Hassani a gardé le sourire. Sur les réseaux sociaux, le chanteur a tenu à remercier ses abonnés pour leur soutien mais aussi pour les votes tout au long de cette riche aventure musicale et humaine: «On a pu vivre ce moment ensemble, vous m’avez porté jusqu’à l’Eurovision et j’ai pu réaliser l’un de mes plus grands rêves, a-t-il écrit sur la Toile. Je vous remercie vous, qui avez voté pour que je vous représente cette année, j’espère que la performance vous a plu, j’y ai mis tout mon cœur et mon âme.»

L'artiste avait prévu un revamp

Peu après sa victoire à Destination Eurovision, Bilal Hassani a confié vouloir proposer une nouvelle version de «Roi», uniquement dévoilée sur la scène de la grande finale. Pour rappel, un revamp est simplement un réarrangement de la chanson initiale proposée en direct. Un vœu aujourd’hui exaucé par le principal intéressé qui expliquait son désir d’originalité: «Il y a beaucoup de revamps qui sont vraiment super cool de morceaux de l'Eurovision tous les ans, et je voulais emmener Roi quelque part de plus grand», avait-il confié dans les colonnes de Télé-Loisirs.

Pour rappel, celui qui vient de révéler son premier album «Kingdom» a choisi de se présenter sur scène vêtu d’un costume blanc, simplement accompagné de deux danseuses, l’une en surpoids et l’autre sourde. Une mise en scène intimiste qui a ravi les internautes.

Bilal Hassani: des paroles explicites avec «Roi»

Engagé et véritable icône queer, Bilal Hassani a souhaité passer un message de tolérance et d’égalité à travers les paroles de son premier morceau: «You put me in a box/ Want me to be like you/ Je suis pas dans les codes/ Ça dérange beaucoup/ At the end of the day/ You cannot change me Boo! / Alors, laisse-moi m'envoler», chante-il. Un message important qui résonne dans le cœur de ceux qui sont touchés au quotidien par les critiques.

Avec ce morceau, l’interprète de «Jaloux» a su convaincre un public large et des milliers de fans. Fier de cet hymne, Bilal Hassani nous confiait vivre sur un petit nuage: «C’est un truc de fou, expliquait-il en interview NRJ en janvier dernier. C’est une chanson qui est très importante pour moi. Elle porte sur l’affirmation de soi et le message grandit au fur et à mesure que les gens l’écoutent.»

Bilal Hassani, découvrez le clip «Roi»

Ajouté sur YouTube le 15 février 2019, le clip de «Roi» - réalisé par R&D pour La Sucrerie - a fait un véritable carton sur la Toile. Ce vendredi 24 mai, la vidéo a atteint près de 8,7 millions de vues. Un véritable succès pour l’artiste qui a souhaité se mettre en scène à travers une transformation physique. Le début de la séquence est marqué par la présence de l’artiste sans sa perruque et sans maquillage avant qu’il ne s’habille de ses accessoires fétiches. Une métamorphose effectuée dans sa loge, face au miroir, peu avant de monter sur scène, sous le feu des projecteurs. A la fin de la vidéo, il réalise un signe de la main derrière sa nuque, représentant une couronne. Un symbole fort repris pour son premier album mais aussi comme «marque de fabrique» à chacune de ses représentations.