Le -
modifié le -

Bilal Hassani à l’Eurovision: retour sur le parcours du chanteur

«Destination Eurovision», un tremplin pour Bilal Hassani

Alors qu’il n’avait que très peu d’expériences de la scène – il a notamment été révélé dans l’émission The Voice Kids sur TF1 en juin 2016 – Bilal Hassani a été sélectionné pour représenter la France durant l’émission «Destination Eurovision». Fier de présenter son morceau «Roi», co-écrit aux côtés de Madame Monsieur, le jeune homme a convaincu le public grâce à sa personnalité originale et son engagement. Face aux autres candidats de la compétition, Bilal Hassani a su se démarquer. Lors de la demi-finale par exemple, il a obtenu 58 points sur les 60 attribués par le jury international et 57 points du public, battant au passage Chimène Badi et Emmanuel Moire. Quelques jours plus tard et au terme de la finale de l’émission, diffusée sur France 2 le 26 janvier dernier, c’est lui qui a été sélectionné pour représenter la France avec 200 points (dont 150 des téléspectateurs). S’il n’a donc pas reçu les faveurs des juges internationaux – qui ont préféré la prestation de Seemone – Bilal Hassani a convaincu le public.

Un rêve devenu réalité pour le parisien qui confiait être sur un petit nuage depuis sa sélection: «Je ne réalise absolument pas ce qui est en train de se passer, nous a-t-il expliqué en interview. C’est encore très flou et ce n’est pas possible, c’est un rêve.» En parallèle, le clip de «Roi» partagé sur YouTube le 14 janvier 2019, a battu des records. Avec 13 millions de vues au total, la vidéo a largement éclipsé les autres clips des autres candidats.

Bilal Hassani et sa robe haute couture

Une fois sélectionné, direction Tel-Aviv pour Bilal Hassani. Quelques heures avant la grande finale de l’Eurovision, au mois de mai 2019, pour la cérémonie d’ouverture, Bilal Hassani est apparu radieux sur le tapis orange aux côtés des 40 autres participants. Et pour l’occasion, le chanteur a choisi une robe blanche majestueuse, accessoirisée d’une longue traîne avec des épaulettes, signée du styliste franco-israëlien Dylan Parienty, spécialisé dans les tenues de mariage. Il aura d'ailleurs fallu 500 heures de travail pour confectionner cette robe, qui n’est pas passée inaperçue.

Cette tenue vestimentaire a visiblement marqué Bilal Hassani, fier et ému de porter une telle robe: «Ce moment restera dans mon esprit pour toujours, a-t-il commenté sur Instagram. Quand j’étais enfant, je me souviens d’avoir regardé dans le miroir et d’avoir imaginé des tapis rouge et d’être sous les projecteurs. Au fur et à mesure que je grandissais, beaucoup de gens me disaient que cela n'arriverait jamais, parce que j'étais trop étrange, trop différent et indigne, juste parce que j'étais moi. Hier, j’ai marché sur le tapis orange.»

Bilal Hassani, revivez sa prestation à l’Eurovision!

Après plusieurs semaines de stress,  Bilal Hassani a donc été choisi pour porter les couleurs de notre pays lors de la 64e édition du concours. Grâce à son hit, l’interprète de «Jaloux» a souhaité briser les codes, passer un message de tolérance et d’égalité à travers les paroles de son morceau. Et dès le début de la compétition, Bilal Hassani était l’un des grands favoris selon les bookmakers. Il figurait même parmi les premiers candidats du classement. Le 18 mai, c'est donc sur la scène du Tel-Aviv Convention Center que Bilal Hassani s'est élancé avec une mise en scène simple mais efficace, aux côtés de deux danseuses. Une prestation largement saluée par le public, comme en témoignent les compliments reçus par le principal intéressé sur la Toile.

Bien que Bilal Hassani soit l’un des favoris, c’est finalement Duncan Laurence et son «Arcade» qui a remporté la compétition. Une déception pour le jeune homme, qui a malheureusement été touché par un autre revirement de situation quelques heures plus tard…

© Getty Images

Des danseuses qui n’ont pas été choisies au hasard

Lizzy Howell et Lin Ching Lan ont été portées par la voix de Bilal Hassani. L’une en surpoids et l’autre sourde, les deux femmes représentent l’espoir dans une société entachée par les stéréotypes. La première, à peine majeure, est originaire de Delaware aux États-Unis. Avant d’apparaître sur scène aux côtés de Bilal Hassani, la jeune femme a connu le succès sur la Toile. Elle a notamment été repérée après avoir publié des vidéos d’elle en train de danser. Alors qu’elle lutte contre son obésité, Lizzy Howell pratique la danse classique depuis plusieurs années. Très douée, la jeune femme souhaite briser les codes instaurés par cette discipline: «Elles sont la preuve vivante qu’on peut suivre nos rêves, qu’on peut être qui on est, qu’il suffit de suivre son instinct», avait-même déclaré celui qui vient de révéler son album "Kingdom" en conférence de presse selon 20 Minutes.

Lin Ching Lan, 32 ans, est quant à elle originaire de Taïwan. Atteinte de surdité, la jeune femme a toujours souhaité mettre de côté son handicap pour vivre de sa passion, la danse: «Elle n’a jamais entendu un son de toute sa vie», a expliqué le Français. C’est donc grâce aux vibrations du sol qu’elle arrive à sa caler sur la mélodie. Un exercice particulièrement difficile pour la danseuse qui a vécu des instants compliqués lors de ses premiers pas sur le parquet.

Toutes les deux ont visiblement vécu une expérience inoubliable, comme en témoignent les confidences de l’une des danseuses sur les réseaux sociaux: «Nous n’avons peut-être pas gagné avec les points, mais nous avons réussi à réaliser ce que nous voulions. Nous avons partagé un message à 200 millions de personnes, tout en vivant l’un des plus grands moments de notre vie», a commenté Lizzy Howell. Une prestation qui a marqué à jamais l'histoire de l'Eurovision.

Bilal Hassani: son classement a bougé!

Si le candidat âgé de 19 ans a fini à la 14e place du classement à l’issue de l’émission, Bilal Hassani a perdu deux points quelques heures après l’annonce des résultats. Et pour cause, une «erreur humaine». Selon l’Union Européenne de Radio-Télévision (UER), qui organise l’événement chaque année, les votes de la Biélorussie ont été révélés un jour avant le concours: "Le jury de la Biélorussie a été révoqué suite à la divulgation de ses votes lors de la première demi-finale, ce qui est contraire aux règles du concours Eurovision de la chanson, peut-on lire dans le communiqué officiel. Afin de se conformer aux règlements, l'UER a travaillé avec la société Digame pour créer un résultat de substitution - calculé sur la base des résultats d'autres pays affichant des résultats de vote similaires -, approuvé par la société Ernst & Young, afin de déterminer les votes du jury biélorusse pour la grande finale.»