Beyoncé se confie avec émotion sur ses fausses couches

Le - Par .

Maman de trois enfants, Beyoncé est désormais une femme épanouie. Mais la célèbre chanteuse a dû faire face à ses épreuves difficiles.

Beyoncé

Alors que certaines rumeurs évoquent un possible retour de Beyoncé sur le devant de la scène – elle aurait été aperçue en plein tournage d’un clip – l’interprète de «Single Ladies» a accordé une interview au magazine Elle US pour son édition du mois de janvier.

À travers cette interview, la célèbre chanteuse a abordé plusieurs thèmes, entre sa vie personnelle et sa carrière. L’occasion pour elle de se confier sans détour et avec beaucoup de courage sur les fausses couches qu’elle a vécues avant de devenir mère.

«J’ai commencé à chercher un sens plus profond lorsque la vie m’a enseigné des leçons dont je ne savais même pas que j’en avais besoin, a-t-elle expliqué dans les colonnes du magazine. Le succès me semble différent maintenant. J’ai appris que toute douleur et perte sont en fait un cadeau. Les fausses couches m’ont appris que je devais m’occuper de moi avant de pouvoir être la mère d’un enfant. Puis, j’ai eu Blue, et ma quête est devenue tellement plus profonde. Je suis morte et je suis née à nouveau dans ma relation et la quête de soi est devenue plus forte. Être numéro 1 n’était plus ma priorité. Ma véritable victoire est de créer de l’art et un héritage qui vivra bien au-delà de moi. C’est épanouissant.»

Beyoncé évoque la chose la plus stressante dans sa vie

Avec un véritable empire de plusieurs millions de dollars, Beyoncé doit jongler entre sa vie de famille et ses projets, musicaux ou non. Et il n’est pas toujours simple pour l’artiste de concilier ses deux aspects. Bien que ses enfants soient sa priorité, la chanteuse a aussi d’autres responsabilités.

C’est d’ailleurs la chose qui stress le plus la star planétaire: «Pour moi, la chose la plus difficile est de trouver une balance entre le travail et ma vie, a-t-elle poursuivi. Être certaine d’être présente pour mes enfants – déposer Blue à l’école, récupérer Rumi et Sir après leurs activités, prendre le temps d’être avec mon époux, et être à l’heure pour le dîner avec ma famille – tout ça en même temps que gérer ma société, ça peut être un défi. Jongler avec tous ces rôles peut être stressant mais je pense que c’est la vie de toute maman qui travaille.»

Lire aussi