Le -
modifié le -

Battlefield V : Firestorm – Un nouveau concurrent dans la mode des Battle Royale

© 

Le Battle Royale vu par Battlefield

Le phénomène des Battle Royale est devenu incontournable pour les titres qui incluent une expérience multijoueur en ligne. La saga Battlefield n’échappe pas à la règle. Battlefield V: Firestorm a fait l’objet d’un développement concerté entre les équipes de DICE et de Criterion Games. Ces derniers ont déjà officié sur Battlefield: Hardline et, plus récemment, sur Star Wars Battlefront II. L’objectif n’est pas de surfer sur la tendance et le succès des concurrents, mais de proposer une véritable alternative, tout en préservant le style propre à la franchise d’Electronic Arts.

Des ambitions clairement affichées pour un lieu d’affrontement gigantesque

Nommée Halvøy, la carte de Battlefield V: Firestorm se présente comme la plus vaste de la saga. À titre de comparaison, sa superficie est dix fois supérieure à celle de Hamada, la plus grande map de Battlefield V. La contrainte environnementale place les joueurs dans un cadre enclavé par un anneau de feu qui gagne du terrain au fil des affrontements. Cela offre davantage de tensions et demande une attention particulière pour ne pas se retrouver piégé ou isolé dans le brasier. À noter que les reliefs et la configuration générale sont destructibles, ce qui permet de varier les approches.

Un concept simple avec des stratégies de jeu travaillées

Dans la grande tradition des Battle Royale, Battlefield V: Firestorm propose un concept simple : survivre. Pour cela, les parties peuvent accueillir jusqu’à 64 joueurs, partagés en 16 escouades. Les principaux objectifs demandent de s’approprier des ressources et des véhicules pour affronter ses ennemis. Certains emplacements d’endroits stratégiques sont générés aléatoirement, tandis que d’autres restent fixes. La collecte des armes et des munitions est essentielle pour bénéficier du meilleur équipement. De la répartition des tâches à l’occupation des différentes zones, il est recommandé de se concerter pour supplanter ses adversaires.

La marque de fabrique de Battlefield

Que serait Battlefield sans ses véhicules ? L’un des fondamentaux de la saga est donc toujours présent. Chars d’assaut, jeeps, autochenilles et autres moyens de transport permettent de se déplacer plus efficacement et de disposer d’une puissance de feu considérable. La vitesse est aussi une alliée bienvenue en cas de défaite ou d’un rapport de force défavorable. Il est ainsi possible d’en user pour fuir une zone de combat. Pas forcément glorieux, mais un choix prudent et avisé pour revenir à la charge. Battlefield V: Firestorm est donc un titre qui s’impose de manière convaincante dans le domaine des Battle Royale. De plus, il lance avec brio une campagne de contenus téléchargeables pour les mois à venir, comme le mode Outpost.

Battlefield V : Firestorm, le mode Battle Royale en vidéo