Ava Max: les raisons qui l'ont incitée à ne pas participer à "The Voice"

Le - modifié le

Ava Max n’a jamais participé à l’émission de télé-crochet "The Voice". En se penchant sur l'ascension fulgurante de la chanteuse, cette participation n'apparaît pas comme une étape incontournable dans sa carrière. Explications.

Sortir du lot

Ava Max peut être fière d’avoir réussi à être célèbre sans passer par une émission de télé-réalité, aussi digne soit-elle. Mais en avait-elle vraiment besoin ? En fait, elle a rencontré les bonnes personnes au bon moment. À 14 ans, c’est Pharrell Williams qui lui apporte son soutien et lui prodigue des conseils, qu’elle suivra, comme s’installer à Los Angeles pour entreprendre sa carrière musicale. Déjà baignée depuis son enfance par les airs d’opéra que chantait sa mère, Ava Max est très influencée par des stars comme Mariah Carey, Gwen Stefani, ou encore Madonna. Débordante d’énergie, d’excentricité et possédant une voix puissante à la Lady Gaga, le style de l’Albanaise est très diversifié et déjà engagé au regard de son âge. Les genres pop, électro et dance marquent d’emblée son premier single "Sweet but Psycho", qui se hisse au sommet de nombreux classements européens. Ava Max se confie sur son travail : "Je veux que ma musique soit toujours percutante, franche, et qu'elle dégage une bonne ambiance. [...] Je veux que mes textes puissent arriver à inspirer mon public. Je veux que tous ces attributs soient reflétés à travers mes paroles."

Un conseil avisé

Lors d’un entretien pour un média français, la chanteuse américaine a répondu sur les choix de son parcours. Elle est revenue sur sa non-participation à des émissions de télé-crochet comme "The Voice". Elle a ainsi expliqué que son frère lui a conseillé de ne pas y participer. Déterminée à tirer son épingle du jeu sans passer par la case d'un télé-crochet, Ava Max n'a donc jamais passé d'audition pour l'émission. Elle chante en suivant ses intuitions plutôt que de rentrer dans un moule. Elle explique aussi qu’elle a passé son enfance et son adolescence à faire des concours et qu’elle a voulu tourner la page, sans regret. 

Lire aussi