Le -
modifié le -

Assassin's Creed : 12 ans sur le toit du monde

© 

Assassin’s Creed, la première pierre à l’édifice

En 2007, Ubisoft lance la saga Assassin’s Creed. Une toute nouvelle série de jeux vidéo dont les ambitions sont à la mesure des performances de la septième génération de console. Sur la base d’un contexte historique des plus rigoureux, le joueur évolue dans le Moyen-Orient du XIIe siècle. L’immersion est inédite dans un monde ouvert où l’on peut choisir de suivre la trame principale ou de remplir les missions annexes. Avec un gameplay abordable et intuitif orienté vers l’action et l’aventure, le succès est au rendez-vous.

La trilogie Ezio Auditore, la quintessence d’Assassin’s Creed

Assassin’s Creed II offre une incursion dans l’Italie de la Renaissance. Le changement de cadre, les remaniements au niveau des mécaniques de jeu et de l’intelligence artificielle améliorent la formule de base. L’histoire s’étoffe et prend une signification différente. Assassin’s Creed Brotherhood démontre des ambitions tournées vers le multijoueur, même si l’aventure solo reste au centre de toutes les attentions. Quant à Assassin’s Creed Revelations, le titre marque la fin d’un cycle et ouvre la porte à d’autres pistes de réflexion.

Le contexte temporel évolue avec de nouveaux éléments de gameplay

Les époques changent, mais le gameplay reste foncièrement le même. Assassin’s Creed III constitue une formidable incursion au cœur de l’Amérique colonialiste et démontre des interactions plus poussées avec l’environnement naturel. On peut évoquer les parties de chasse ou l’escalade dans les arbres. Assassin’s Creed IV Black Flag s’impose comme l’épisode de la transition entre deux générations de consoles. Il se distingue par l’ajout des batailles navales et du déplacement maritime entre les différentes îles.

Une pression toujours plus grande et des délais de développement trop courts

Pour autant, Assassin’s Creed souffre du syndrome de l’annualisation. De tels projets nécessitent des investissements conséquents, mais les temps de développement sont réduits. Après les succès en demi-teinte d’Assassin’s Creed Unity et d’Assassin’s Creed Syndicate, la saga marque une pause pour mieux se recentrer sur ses acquis, ses objectifs et ses ambitions.

La trilogie antique, le retour de la saga à son meilleur niveau

En 2017, Assassin’s Creed Origins marque le début de la trilogie antique qui, comme sa dénomination l’indique, tente de faire la lumière sur l’ordre des assassins, ainsi que sur leur mission. Plus vaste, l’Égypte des pharaons redore la réputation de la licence par un système de combats repensé, une intrigue soignée et une direction artistique dénuée des bugs des deux précédents volets. Confirmation de son grand retour, Assassin’s Creed Odyssey nous plonge désormais dans la Grèce antique. Malgré quelques fausses notes au fil de son existence, Assassin’s Creed reste sans conteste une saga essentielle dans l’histoire du jeu vidéo.

Assassin's Creed Odyssey : Gameplay maison partie 2