Le -
modifié le -

Ariana Grande traumatisée par l'attentat de Manchester: elle dévoile son scanner cérébral

Ariana Grande

Ariana Grande remonte peu à peu la pente. Les deux dernières années ont été difficiles pour l’interprète de «7 Rings». La célèbre chanteuse, qui s’est illustrée sur la scène de Coachella ce week-end, a connu de terribles épreuves comme le décès de son ex-compagnon Mac Miller mais aussi l’attentat survenu à l’issue de son concert à Manchester le 22 mai 2017, qui a provoqué la mort de 22 personnes. 

Cette tragédie a évidemment bouleversé la chanteuse qui avait alors préféré s’isoler et mettre sa carrière entre parenthèses. Si elle a entamé son grand retour sur scène il y a peu, les douloureux souvenirs de ce jour sombre restent omniprésents.

Sur son compte Instagram (en story), la belle a publié les résultats de son scanner cérébral effectué peu après l’attentat. Les photos publiées montrent en effet un cerveau «sain» et un autre touché par des troubles dus au stress post-traumatique (visiblement le sien): «Ce n’est pas une blague, a-t-elle d’abord écrit. Je n’avais pas l’intention de choquer qui que ce soit avec mon cerveau.»

Ariana Grande à cœur ouvert

Ce n’est pas la première fois que l’artiste évoque les angoisses liées à cet attentat. En juillet 2018 par exemple, elle expliquait dans les colonnes du magazine Vogue avoir beaucoup de mal à surmonter cette terrible épreuve: «C’est difficile de parler parce que beaucoup de personnes ont subi une perte si grave et si énorme. Mais oui, le stress post-traumatique est une chose réelle.»  Aujourd'hui, Ariana Grande retrouve peu à peu le sourire. C'est certain, la musique lui a sauvé la vie...