Angèle sur Netflix: la chanteuse se livre sur son ascension fulgurante et douloureuse

Le - Par .

Angèle comme on ne l’a jamais vue. Son coming-out, sa relation avec son frère Roméo Elvis, ses débuts compliqués avec Damso… Netflix nous emmène dans l’intimité de la vie de la star, ce vendredi 26 novembre. L'artiste se dévoile à cœur ouvert.

Qui est Angèle? C’est par ce chapitre que commence le documentaire consacré à la chanteuse belge sur Netflix.

En plein confinement, l’artiste se remet à lire ses journaux intimes. L’occasion de se confronter à ses angoisses les plus profondes. A 23 ans, elle écrit ainsi: «Je ne sais plus qui je suis. J’étouffe. Je ne sais pas ce qui me rend heureuse.»

On comprend donc dès le départ que la vie d’Angèle n’est pas un conte de fées. Tout le long du documentaire, le spectateur tente de comprendre ce qui explique le mal-être de la jeune femme, à qui, pourtant tout semble réussir.

Angèle a eu du mal à trouver sa place

Aux travers d’images d’archives très touchantes, Angèle révèle qu’elle a toujours souffert d’être «la fille de». Ses parents, le chanteur Marka et la comédienne et humoriste Laurence Bibot, sont extrêmement connus en Belgique. Des artistes également très exigeants.

«Mes parents sont super créatifs, inspirants, drôles, ils savaient prendre la place. Peut-être parfois un peu trop.», raconte Angèle.

Angèle: des débuts terrifiants avec Damso

Comment la chanteuse a-t-elle réussi à se faire connaitre malgré cette pression familiale? Le documentaire Netflix revient sur les débuts d’Angèle alors qu’elle n’est pas addict aux smartphones et aux réseaux sociaux. La jeune adolescente, qui a peur de se lancer, est soutenue par son ancienne baby-sitter, dorénavant sa manageuse.

C’est surtout Damso qui a joué un rôle très important dans les débuts de carrière d’Angèle. Tombé sous le charme de «l’âme et de l’énergie» de la jeune fille, le rappeur fait le pari fou de lui proposer de faire ses premières parties de concerts. Une expérience assez traumatisante pour l’interprète de «Balance Ton Quoi», qui se fait huer par 2 000 personnes, en 2017, à Strasbourg. Finalement, Angèle l’admet, elle a «beaucoup appris avec lui.»

Angèle victime d’une surmédiatisation express

Dès la sortie du titre «La Loi de Murphy», en 2018, tout s’emballe pour Angèle qui avoue ne pas avoir été du tout préparée à un tel succès, surtout si rapide. A partir de ce moment-là, une question ne cessera de revenir: la chanteuse est-elle heureuse?

‘Paranoïa’, ‘crise d’angoisse’, ‘peur’ sont des mots qui sont utilisés souvent pour raconter l’ascension d’Angèle. «Dans quoi je m’embarque ?», peut-on l’entendre dire. Un épisode de sa vie va particulièrement l’affaiblir : son portrait publié dans le magazine Playboy accompagné d’une photo d’elle hyper sexualisée alors qu’elle ne l’avait pas autorisé à sortir.

Par la suite, Angèle ne laissera plus rien passer et fera tout pour contrôler son image au maximum.

Angèle et ses rares confidences sur son frère et Marie Papillon

Autre coup dur pour Angèle: la polémique autour de son frère Roméo Elvis, en 2020. Le chanteur est accusé d’agression sexuelle par une jeune femme. Alors que tout sourit d’un point de vue professionnel à Angèle, elle doit faire face à une vague de violence incroyable sur internet. Celle qui est devenue une icône féministe est attaquée de toutes parts pour des faits commis par son frère. Une incompréhension qui lui donnera envie de s’isoler pendant plus de trois mois.

A force d’être sous les feux des projecteurs, Angèle perd toute confiance en elle. La superstar a énormément de mal également à se remettre de la révélation de sa bisexualité par Cyril Hanouna. «Mon coming out m’a été volé. J’ai réalisé assez tard que j’étais bi et c’était compliqué. J’aurais préféré choisir le moment», regrette-t-elle amèrement.

Angèle dévoile une nouvelle ère

La fin de l’année 2020 est synonyme de renouveau pour Angèle qui collabore avec Dua Lipa sur le titre «Fever». Un duo qui «l’inspire» mais qui «l’impressionne» aussi. La Belge se consacre également à l’écriture du deuxième album de sa carrière, «95». Un opus prévu pour le 10 décembre prochain, qu’elle promet «moins fédérateur et plus personnel».

Dorénavant, Angèle veut être elle-même et «rêve d’être sereine, de grandir et d’apprendre de ses erreurs.»

Le documentaire Netflix «Angèle» est finalement le meilleur moyen pour la superstar de se lancer dans un nouveau chapitre de sa vie tout en laissant derrière elle ses angoisses et ses démons.

Lire aussi