Le -
modifié le -

Angèle : sa carrière musicale en 3 dates marquantes

© © Getty Images / Laurent Viteur

2016 : Premiers concerts

Angèle Van Laeken, née à Uccle en Belgique, se fait connaître en 2016 grâce aux premiers concerts qu’elle donne à Bruxelles durant l’année 2016. Son père Marka et sa mère Laurence Bibot, sont plus connus sous le nom du groupe pop-rock-électro qu’ils ont fondé : Monsieur et Madame. Son frère, Roméo Elvis, de trois ans son aîné, est, quant à lui, un chanteur de rap qui commence à percer dans la musique cette même année, avec la sortie de son album "Moral".

Angèle, ayant appris le piano dès son plus jeune âge, reprend le titre de Dick Annegarn : Bruxelles. L’année suivante, en 2017, elle attire l’attention du rappeur belge Damso et du duo franco-cubain Ibeyi, qui lui laissent sa chance en lui accordant les premières parties de leurs concerts. Ces débuts dans les salles de concert permettront à la jeune Angèle de 21 ans de montrer sa personnalité à travers son humour et le public peut découvrir le talent d’une chanteuse gracieuse à la voix magnétique.

2017 : En route sur YouTube

Il ne faut pas beaucoup de temps à la pop star pour se faire un nom sur la scène musicale. Lorsqu’elle sort son premier titre "La Loi de Murphy" en octobre 2017, ce sont des millions de vues sur YouTube qui feront sa gloire. Angèle emprunte dans ce morceau les genres musicaux en les mêlant à un bouquet de sarcasmes, tiré des petits ennuis de la vie de tous les jours. Chacun peut s’identifier à son histoire et le nombre de ses fans explose.

2018 : La renommée

Les salles de la capitale lui sont ouvertes et elle donnera en mai 2018 son premier concert au Trianon, accompagnée du rappeur MC Solaar, sur la reprise de son hit "Victime de la mode". Les festivals d’été s’enchaînent alors en Belgique, en France et en Suisse, et dans Le Finistère avec le festival "Les Vieilles Charrues". Elle multiplie ses apparitions sur Instagram tout en donnant naissance le 5 octobre à son premier album "Brol", qui signifie "bordel" en argot belge. Cet opus lui permet de conquérir le public français qui la placera en haut des charts avec des titres phares comme "Tout oublier" en feat. avec son frère, "La Thune" ou encore "Je veux tes yeux".

Ce dernier single parle de l’amour qu’elle éprouve à travers les réseaux sociaux et suit la lignée de son esprit malin et diabolique, qui insuffle un genre nouveau à la variété française. Emmanuel Marolle du Parisien explique les raisons du succès fulgurant d’Angèle : "Dans cinquante ans, quand on se demandera ce qu'était la jeunesse de 2018, il suffira d'écouter ce disque. Une bande-son générationnelle. Il y est question d'Instagram (Victime des réseaux), de fille qui aime les filles (Ta Reine), de fille qui aime les garçons (Jalousie), de sexisme (Balance ton quoi), de journée galère (La Loi de Murphy), de solitude (Les Matins)".