"À bout de rêve", l'album qui a fait triompher Slimane

Le - modifié le

Chaque titre de l’album "À bout de rêve" de Slimane pourrait faire l’objet d’un court métrage. Toutes ses histoires sont passionnantes. Retour sur son triomphal et lumineux opus.

Dans l’intimité de Slimane

Slimane a produit un premier album très intime, ce qui plaît toujours à un public en quête d’émotions. Dans les textes qui composent l’opus "À bout de rêve" sorti le 8 juillet 2016, tous les ingrédients sont réunis pour atteindre le cœur de ses fans. Naturel, sincère, le chanteur pop se dévoile sans crainte. Il raconte des histoires dans chacune de ses chansons, et son vécu, ses rêves de gosse ainsi que ses racines. Il suffit d’écouter son album pour mieux connaître celui qui est né à Chelles, en Seine-et-Marne. Natif d'une famille algérienne, Slimane Nebchi grandit en France, et il est l’aîné de deux sœurs et d’un frère. Sa famille est d’ailleurs au cœur de son disque avec "Je serai là", une ode à sa mère, ou "Frérot", un hit accompagné d'accordéon qui relate sa responsabilité envers son petit frère. Dans cette chanson, il endosse son rôle d’aîné pour le sauver d’une dérive, le faisant réfléchir face au paysage infini de la mer.

Et puis il y a ce beau titre "Le grand-père" qui marque le déracinement d’un homme qui a dû laisser les siens "Avec l'envie d'réussir". Prendre la mer pour réaliser ses rêves, sans se plaindre de l’éloignement. Un texte fort, porté par une voix pleine d’intensité et de mélancolie.

Des ballades captivantes

Comment ne pas retenir son souffle à l’écoute de son hit "Le vide" ? Ce concentré d’émotion est certainement la chanson la plus aérienne du répertoire de Slimane, malgré sa gravité. L’époque est aux attentats, le chanteur est ravagé, mais il fait naître l’espoir. Son clip ne montre que son visage, sans fioriture, aussi expressif que la virilité de sa voix, chaude et envoûtante. Le morceau "Adieu", dans la même lignée de vertige, aborde l’abandon, celui d’une femme, alors qu’il est mal dans sa peau, au bout du rouleau, traînant dans les rues.

Il y a une logique dans son album, "L’enfant de la rue" a la conviction de Jacques Brel. Slimane ne renie pas les passages à vide de son enfance, ses années de galère, loin derrière lui, mais qu’il a tenu à évoquer, comme il l’a expliqué après sa victoire du jeu télévisé "The Voice". Sa reprise de "À fleur de toi", composée par Vitaa, avait déjà donné le ton de la profondeur des sentiments que Slimane a en lui.

Décompression et légèreté

Slimane aime aussi faire danser, relâcher son agitation intérieure, pour passer un message à l’état brut, tel son hit "On s’en fout", sur des airs de Stromae. Tout comme dans "Le million" où il tourne en dérision son désir de gagner de l’argent, et "Paname", une chanson joyeuse qui explore la quête d’un jeune homme pour "s’incruster" dans la capitale. Un premier album disque d’or, qui démontre l’immense talent de Slimane.

Lire aussi