47Ter prépare son prochain concert: «Quand ça va repartir ça va être costaud»

Le - modifié le - Par .

Comment ils se sont rencontrés, leur dernier album «L’Adresse», le succès de «On avait dit» et de «Côte Ouest »… Retrouvez 47Ter au micro d’NRJ!

47Ter raconte leur collaboration avec Jérôme Niel et Patrick Bruel

Les copains avant tout. C’est grâce à une amitié que le groupe 47Ter est né. Quand ils se rencontrent Pierre et Miguel sont au collège. Dès le début, les deux garçons se lient d’amitié et ne se quittent plus. Quelques années plus tard, alors qu’ils entrent au lycée, ils font la connaissance de Blaise. Rapidement les trois adolescents se mettent à trainer ensemble, depuis ils sont inséparables.

Entre les blagues et leur passion commune, la musique, il était évident pour eux de monter un groupe. En trainant au même endroit dans leur ville de Bailly, le nom de leur bande vient presque naturellement: «C’est l’endroit où on se posait avec tous nos potes depuis toujours. Et donc on cherchait un nom de groupe et ça nous paraissait logique de choisir cet endroit», explique Blaise. De là est né 47Ter.

Côté style musical, 47Ter n’aime pas être mis «dans cette case-ci ou cette case-là». Pour eux, c’est avant tout un mélange de styles et surtout d’envies: «Il y a plein d’instruments, de mélodies, de chant, de ‘Ooh ooh’, dans tous les sons. Donc ce n’est pas vraiment rap à 100%», confie Miguel. À ça, Pierre rajoute: «On ne se dit pas qu’on va rentrer dans un style en faisant ça. On fait vraiment ce qu’on aime.»

47Ter invite Jérôme Niel et Patrick Bruel dans leurs clips

A leurs débuts, les trois garçons profitent de Facebook pour se faire un nom dans le monde de la musique. Au fur et à mesure, ils balancent leurs freestyles, qui sont tous répertoriés dans un EP «On va gâcher tes classiques». Depuis, le groupe a avancé et en octobre dernier, ils sortent leur premier album «L’adresse». Dessus, un des titres qui les a fait connaitre du grand public «Côte Ouest».

Avec cette chanson, 47Ter a imaginé un clip avec un invité assez spécial, Patrick Bruel: «Il connaissait le patron de Sony chez qui on est. Et on a su qu’il nous connaissait et qu’il nous aimait bien, on s’est dit ‘ça serait incroyable d’avoir Bruel dans un clip’ et puis de fil en aiguille…» De là, Patrick Bruel s’est créé un personnage de barman: «Il a apporté ses idées, c’était super.»

Quant à Jérôme Niel, l’humoriste était partant pour collaborer avec les trois garçons. Mais ne pouvant être présent pour «Côte Ouest», Pierre, Miguel et Blaise ont trouvé une place à l’humoriste dans leur dernière vidéo. Connu sur Instagram pour son personnage, Rémi Choré, ce dernier a fait une apparition dans le clip de «On avait dit»: «On s’était toujours dit qu’on finirait par faire un truc ensemble et du coup, là il y a l’occasion qui s’est présentée et puis Rémi Choré pour ‘On avait dit’ c’était assez parfait.»

47Ter de retour sur scène

Fin août, 47Ter sera de retour sur scène. Présent au festival Les Déferlantes Sud de France, le groupe a hâte de retrouver leur public. Être entourés de leurs fans est la raison pour laquelle ils ont monté un groupe: «C’était notre but avant de faire des EP et des albums, nous ce qu’on voulait faire depuis le début c’était du live. Donc vraiment, nous c’est ce qu’on aime faire le plus.»

47Ter tease leur retour sur scène

Pourtant, pas toujours évident de remplir des salles quand on débute: «Ce qui est cool c’est qu’on s’est retrouvés à des moments dans des festivals énormes avec 10 000 personnes alors que personne ne nous connaissait. Et d’autres moments où c’était tout l’inverse avec 40 personnes.» se souvient Miguel.

Pour Pierre, un concert lui reste en tête, leur tout premier, celui organisé par leur manageur: «Il nous a mis une date et c’était quasi complet à Paris et c’était la première fois qu’on rencontrait notre public. Et c’était vraiment impressionnant, parce que la famille tout ça machin, tu ne sais s’il va y avoir du public. Et là il y avait du public.»

Une chose est sûre, Blaise, Pierre et Miguel ont hâte de retourner sur scène et de poursuivre leur tournée. Ils le promettent: «Quand ça va repartir ça va être… Ça va être costaud!»

Lire aussi