Traffic Manager : mode d’emploi

Acquérir du trafic pour amplifier la portée de ses actions sur Internet, c’est le nouveau graal des entreprises. Et pour mener à bien cette mission, une nouvelle profession a vu le jour : laissez-nous vous présenter le traffic manager.

Traffic Manager : mode d’emploi © istock


Traffic manager : jeu de rôles

Il est chargé de mettre en place une stratégie d’acquisition de trafic sur un site Internet. Pour cela le traffic manager orchestre des campagnes publicitaires en ligne. Et – afin de s’assurer de l’efficacité de ces campagnes – il doit savoir analyser un certain nombre de données statistiques (quantitatives et qualitatives).

 

Les multiples casquettes d’un traffic manager

Le traffic manager intervient à la croisée de plusieurs métiers, ce qui lui permet d’exercer des missions diverses, et de travailler avec tous les pôles de l’entreprise :

  • Communication : la stratégie d’acquisition de trafic doit rester corrélée à la stratégie globale de l’entreprise, s’en inspirer et/ou l’impulser.
     
  • Référencement : il peut s’agir de référencement naturel (SEO) qui consiste à optimiser ses contenus éditoriaux afin qu’ils soient appréciés des moteurs de recherches, ou de campagne d’achat de mots clés (adwords).
     
  • Publicité : mise en ligne et suivi des campagnes notamment avec des outils de tracking qui permettent de suivre les actions et d’opérer des ajustements nécessaires.
     
  • Community management : acquérir du trafic oui, mais le fidéliser c’est mieux. Pour cela les réseaux sociaux constituent de formidables outils d’interaction avec sa communauté. Objectif : générer du trafic… et le faire revenir.
     
  • Analyse statistique : l’impact d’une campagne se mesure, certains indicateurs permettent d’en comprendre les leviers pour réaliser d’éventuels correctifs.

 

Compétences requises et formation

Pas de cursus dédié pour devenir traffic manager. Mais une bonne connaissance du web et tout particulièrement des régies publicitaires est requise. Il faut maîtriser les leviers de la publicité en ligne, être au faîte des langages du web, et être capable d’analyser les données collectées.

 

Un métier tout nouveau tout beau, qui nécessite de nombreuses qualités. Si cette voie vous tente, un petit conseil : mieux vaut être organisé et se targuer d’un bon sens relationnel, parce qu’en tant que traffic manager, le véritable challenge sera de concilier des cultures très diverses. Mais vous aimez les défis non ?

 

tendances métiers : les derniers articles