Rédacteur web : l’avenir du journalisme ?

Aujourd’hui, les aspirants au métier de journaliste sont souvent découragés par les perspectives de ce métier. La rédaction web, elle, est en pleine progression. Ce nouveau métier va-t-il supplanter le journalisme traditionnel ?

Rédacteur web : l’avenir du journalisme ? © istock


Si vous vous êtes déjà renseigné pour devenir journaliste, il est possible que vous vous soyez heurté à ces réponses : « le secteur est bouché » ou « le journalisme est en train de mourir, ne rêve pas ». Ce n’est pas tout à fait exact. Si la profession de journaliste connaît clairement des difficultés à l’heure actuelle, c’est parce qu’elle doit faire face à l’essor du web, et donc se réinventer.

 


Le journalisme : un métier à repenser

Le développement d’internet a considérablement modifié le rapport du public à la presse. Aujourd’hui, l’information doit être immédiate, brève et surtout gratuite. Face au besoin d’information constant des internautes, de nouveaux médias ont vu le jour, concurrençant ainsi les grands noms de la presse imprimée. Si un journal comme Le Figaro a su négocier son virage sur internet, d’autres sont dans des postures plus délicates.

Le métier de journaliste est, en effet, à repenser. Ecrire des articles destinés à être imprimés, ou des articles qui vont être publiés sur le web, relève de deux méthodes différentes. Bien entendu, il est possible d’écrire de longs articles pour le web, dont la taille égale parfois celle des articles les plus longs de la presse imprimée. Seulement, leur format et leur organisation sont adaptés au web. Face à ces changements, les journalistes de la « vieille école » doivent réadapter leur style, et tous n’y parviennent pas. Devant les ventes de journaux papier qui diminuent, des rédactions se voient obligées de réduire leurs effectifs. Face à elles, de nouveaux journaux conçus pour le web arrivent, et avec eux, des gens qui rédigent des articles écrits pour le net : les rédacteurs web.
 

La rédaction web, ou des articles optimisés pour Google

L’écriture web possède un style différent de l’écriture journalistique dédiée à la presse écrite, certes. Elle n’en possède pas moins ses propres règles, tout aussi rigoureuses. Comme un journaliste « traditionnel », un rédacteur web écrit des articles conformes à une charte éditoriale propre à chaque site. Il doit aussi faire une veille d’actualité, des reportages, écrire sur des sujets imposés ou qu’il choisit.

Finalement, pour le rédacteur web, la charte éditoriale ultime à respecter, c’est celle de Google. Si vous baignez dans le milieu du web, le terme de « référencement naturel » fait partie de votre quotidien. Pour les autres, cela peut se résumer ainsi : si la rédaction de votre article obéit aux consignes de Google, votre article aura plus de chances d’avoir des lecteurs. Plus un site a de lecteurs, plus il a de chances de se retrouver en première page de Google. Un rédacteur web doit donc se conformer à ces règles : produire un nombre de contenus extrêmement régulier, avoir des articles dont le format puisse être « apprécié » par le robot de Google, présent en permanence.

Pour un rédacteur web, ces techniques d’écriture deviennent rapidement des automatismes. Et cela ne l’empêche pas de pouvoir proposer ses propres sujets, d’écrire des brèves ou des contenus beaucoup plus longs.

Enfin, il n’est pas toujours obligatoire d’avoir fait une école de journalisme pour devenir rédacteur web, loin de là ! Les entreprises et les rédactions recherchent souvent des profils aux parcours originaux, passionnés d’écriture. Si ce métier vous tente, avoir un blog est une très bonne astuce afin de démontrer l’étendue de vos talents, et d’attirer l’œil d’un recruteur.


Plus d'infos sur digiSchool : https://www.digischool.fr/fiche-metier/journalisme-un-domaine-des-metiers-23549.php

 

tendances métiers : les derniers articles