Digital nomads : qui sont-ils ?

Le développement des réseaux sans fil permet de franchir une nouvelle étape dans l'évolution de l'utilisation d'Internet, avec l’apparition des digital nomads qui s’affranchissent du carcan du bureau.

digital © iStock

Digital nomads ou l’art de travailler en voyageant

Pour les digital nomads, pas question d’entendre parler des horaires de bureau. Ces travailleurs itinérants font même disparaître le concept du bureau traditionnel. Comme leur nom l’indique, ce sont en effet de véritables nomades qui travaillent tout en parcourant le monde. Attention tout de même de ne pas les confondre avec les traditionnels travelers.

Ces technomades ne sont en effet pas des touristes. S’ils arpentent le globe et en profitent pour faire des visites et rencontrer les habitants des pays traversés, ils ne perdent pas leur objectif de vue, à savoir : travailler. Un nouveau mode de vie rendu possible par le développement exponentiel du réseau internet et notamment des points wifi gratuits qui offrent une couverture réseau de plus en plus vaste.
 

Quels métiers pour les digital nomads ?

Les digital nomads sont essentiellement des web workers. Débarrassés des contraintes horaires, ils peuvent être connectés à n’importe quelle heure du jour et de la nuit. Pour la très grande majorité d’entre eux, ces travailleurs 2.0 exercent une activité liée au web et à ses pratiques. Parmi eux, on retrouve ainsi beaucoup de rédacteurs web, des entrepreneurs web, des développeurs ou des spécialistes du référencement SEO. Pigistes, photographes et web designers sont également des professions parfaitement adaptées pour les technomades.

Certains métiers plus classiques peuvent également se décliner sous forme digitale. Des comptables ou des avocats ont notamment franchi le pas. D’une façon générale, toute activité professionnelle pouvant être dématérialisée peut conduire au nomadisme digital. Avant de se lancer dans cette aventure, attention tout de même à bien prendre en compte le fait que cela exige beaucoup de sérieux et de concentration. Ce n’est pas parce qu’un digital nomad se trouve sur une île paradisiaque qu’il doit oublier de travailler.

tendances métiers : les derniers articles