Les différentes spécialisations de médecine

La PACES, ou première année de médecine, est réputée pour sa difficulté et le peu d’heureux élus qui sortent gagnants du concours. Au terme de celui-ci, ils peuvent se spécialiser dans l’un des quatre domaines qui leur sont proposés.

Les différentes spécialisations de médecine © Istock

Le concours qui a lieu au terme de la première année de médecine comporte un nombre limité de places : ce qu’on appelle le numerus clausus. Ce nombre n’est jamais le même, et change en fonction des académies. En 2017, ce fameux numerus clausus a augmenté de 478 places, une hausse qui touche 22 des 39 facs de médecine en France. A l’origine, cette augmentation a été faite pour pallier le manque de médecin en zone rurale. Au terme de l’année de PACES, les étudiants en médecine qui obtiennent le concours de fin d’année sont sélectionnés dans l’une des quatre spécialisations existantes qu’ils ont choisie.

Les études de médecine

C’est la spécialisation qui demande le plus d’années d’études : elles peuvent durer de neuf à onze ans selon votre projet ! Le premier cycle dure trois ans, et se clôt par l’obtention du DFGSM (diplôme de formation générale en sciences médicales).  C’est pendant ce premier cycle que la théorie s’allie à la pratique. Pendant le deuxième cycle (qui dure aussi trois ans), les étudiants partagent leur temps entre l’université et les stages. A la clé, l’ECN (examen classant national). Pendant l’année qui suit, ils choisissent une spécialisation et un lieu de formation. Enfin, l’internat dure entre trois ans pour les généralistes, et quatre ou cinq ans pour les autres spécialités. Ce qui amène les étudiants à passer leur dernier diplôme : le DES (diplôme d’études spécialisées).

Les études de sage-femme ou maïeutique

Devenir sage-femme nécessite d’intégrer une école (il y a 38 écoles de maïeutique en France, dont deux privées) après la PACES. Les études durent quatre ans. Pendant les deux premières années d’école, les enseignements se focalisent sur la physiologie, l’obstétrique, la pédiatrie et l’anatomie. En les 4ème et 5ème années, les études portent davantage sur les grossesses à risque et l’étude des pathologies (même si on y retrouve les matières des deux premières années). Bien entendu, des stages sont prévus. Comme dans beaucoup d’autres formations, celle de sage-femme se clôt par un stage de fin d’études qui dure six mois, et par un mémoire. A la clé, le Diplôme d’Etat de sage-femme, et la possibilité d’exercer en libéral ou en tant que fonctionnaire

Les études de chirurgie dentaire

Ces études s’organisent en trois cycles, comme en médecine. Selon votre projet professionnel, elles peuvent durer entre trois et six ans. Les trois premières années sont pluridisciplinaires (chimie, physique, biophysique…) et vous donnent aussi l’occasion de faire des stages. Pour ceux qui veulent se spécialiser en orthodontie, le 3ème cycle ne dure qu’un an ou trois ans. Il se conclut par l’obtention du Diplôme d’Etat de docteur de chirurgie dentaire. Si vous avez obtenu un 2ème cycle, vous pouvez vous lancer dans le domaine de la recherche.

Les études de pharmacie

La durée des études pharmacie équivaut peu ou prou à la majorité des études de médecine : entre 6 et 9 ans. La deuxième année reste assez généraliste. Cependant, vous commencez à apprendre les travaux pratiques, et votre premier stage d’officine vous attend au cours de l’année. Les 3ème et 4ème années sont consacrées à la pharmacologie, et vous pouvez choisir vos options en fonction de votre projet professionnel, avant de faire votre choix définitif à la fin de la 4ème année. En 5ème année, vous partagez votre temps entre la fac et un stage en hôpital. La sixième année sera la dernière pour ceux qui ont choisi de travailler en industrie ou en officine, en passant leur thèse. Ceux qui restent doivent encore faire quatre années d’internat avant de devenir enseignant-chercheur, pharmacien des hôpitaux, ou pharmacien biologiste.

Plus d'infos sur digiSchool : PACES: que faire en cas d'échec ?

Les derniers articles formation