Le niveau Bac+5 est-il vraiment devenu la norme pour obtenir un métier ?

Pour obtenir un métier intéressant, vous ne pouvez plus vous contenter d’une simple licence, mais vous devez viser le niveau master. En tout cas, c’est une idée est de plus en plus répandue. Mais faut-il nécessairement faires des études longues pour décrocher un bon job ?

Le niveau Bac+5 est-il vraiment devenu la norme pour obtenir un métier ? © istock


Un diplôme élevé perçu comme un moyen d’ascension sociale

On a vu, dans un précédent article, que les étudiants souhaitent toujours avoir une meilleure vie, un meilleur diplôme que leurs parents. Un article paru sur le site The Conversation explique d’ailleurs que le diplôme bac+5 « participe à une forme de reconnaissance sociétale ». Réussir dans la vie professionnelle, ce serait aussi dépasser la situation de ses parents. Avoir un diplôme serait donc le moyen de décrocher un job intéressant. Plus on fait d’études, plus la position sociale s’assure et s’élève…
 

Autre hypothèse développée par Jessica Gourdon dans un article du Monde : le niveau bac+5 serait le minimum pour décrocher un poste qui ne serait pas concurrencé par la robotique. Ainsi, plusieurs postes des classes moyennes et supérieures seraient touchés par le développement des nouvelles technologies. Conséquence : les entreprises et les emplois administratifs privilégient les emplois à bac+5, des métiers où le contact humain et la créativité sont fondamentaux. Dans le secteur de la banque, notamment, l’expertise et le conseil sont recherchés, davantage que la prise en charge d’opérations courantes.
 

De façon générale, les étudiants qui intègrent les universités sont peu à trouver du travail avant bac+5, surtout dans le secteur des sciences humaines : c’est le master qui vient donner une spécialité à l’étudiant, sanctionner son parcours et lui permet d’entrer sur le marché du travail.

Oui, mais tous les étudiants ne sont pas intéressés par les métiers de la finance ou des grandes entreprises ! Et tous les secteurs ne sont pas touchés par la robotique.
 

Bac+2 ou Bac+3 offrent eux aussi de larges débouchés

Rien n’empêche de travailler dans une grande entreprise et d’accéder à des postes intéressants à bac+2 ou même bac+3. Dans le premier cas, les DUT ou IUT vous tendent les bras. S’il est possible de poursuivre vos études après ces diplômes, vous pouvez également vous arrêter après deux ans d’études et décrocher un poste intéressant dans les métiers de l’informatique ou du web, pour ne citer que les plus connus.

Et si la licence ne suffit pas toujours à obtenir un emploi, il est toutefois possible d’arriver sur le marché du travail à bac+3. De grandes écoles de commerce, de management ou de journalisme misent désormais sur le bachelor, une formation diplômante trois ans après le bac. L’inconvénient : il faut passer des concours pour intégrer ces formations, qui représentent un certain coût. Des aides existent cependant : petit job, bourses, prêts… Ces formations permettent d’intégrer des postes intéressants dans des domaines variés, et surtout de bénéficier de larges réseaux professionnels.
 

Alors, pour ceux qui seraient rebutés par les études longues, sachez qu’il existe des cursus de plus en plus variés qui peuvent vous permettre d’obtenir un emploi rapidement. A vous de choisir ce qui vous convient !



Plus d'infos sur digiSchool : Top 10 des bachelors de grandes écoles de commerce

 

Les derniers articles formation