Comment devenir professeur des écoles

Devenir instit, ça vous tente ? Début 2016, ils étaient près de 62.000 à tenter l’aventure pour 12.000 postes à pourvoir. En 2017, 13.000 postes sont à pourvoir au concours de professeurs des écoles.

Comment devenir professeur des écoles © istock


Le professeur des écoles enseigne dans les écoles maternelles ou élémentaires auprès d’enfants âgés de 2 à 11 ans. Sa mission : initier vos élèves à la lecture, à l'écriture ou encore au calcul, et leur enseigner également les méthodes de travail et les règles de la vie sociale. Un professeur des écoles peut exercer de la maternelle au CM2.

 

Une admission sur concours : zoom sur le CRPE

Pour devenir maître ou maîtresse, vous devez réussir le CRPE (concours de recrutement de professeurs des écoles). Il s’agit d’une épreuve organisée par le ministère de l’Éducation nationale.

Conditions requises : pour y participer vous devez être étudiant (inscrit en M1, en M2) ou aux titulaires d’un master 2 (bac + 5).

 

Sachez qu’il existe également un concours interne pour les agents de la fonction publique.

A noter : le choix de l'académie d'inscription au concours est important, la répartition des postes varie fortement d’une académie à l’autre.

 

Quid des épreuves

Leur objectif est d’ « évaluer les capacités des candidats au regard des dimensions disciplinaires, scientifiques et professionnelles de l'acte d'enseigner et des situations d'enseignement » (source : devenirenseignant.gouv.fr).

Il faudra passer deux épreuves écrites d'admissibilité (français et mathématiques) et deux épreuves orales d'admission (mise en situation professionnelle et entretien à partir d’un dossier).

 

Existe-t-il des formations spécialisées ?

Théoriquement, tous les étudiants en master sont autorisés à s'inscrire au CRPE.

Il est néanmoins préférable d’opter pour des formations universitaires spécifiques. Notamment le MEEF 1er degré (master de l'enseignement, de l'éducation et de la formation) diplôme spécialisé accessible après la licence.

 

Quand s’inscrire ?

Pour la session 2017, les inscriptions sont terminées depuis le 13 octobre 2016. Mais c’est le moment de vous atteler à la tâche pour 2018…

 

Si j’ai raté le concours ?

2 solutions :

  • Une réorientation dans un autre master (au niveau M1 ou M2, selon que vous ayez réussi ou non vos examens) est possible.

  • Et/ou retenter votre chance l’année prochaine.

 

Concours en poche, c’est quoi la suite ?

En route pour la seconde année du master MEEF. Il s’agit d’une année de formation en alternance : en parallèle de vos cours au sein de l'ESPE, vous travaillez comme enseignant dans un établissement scolaire (équivalent d'un tiers-temps, rémunéré l'équivalent d'un mi-temps).

Mais attention : pour être affecté à la rentrée suivante, vous devez valider votre M2.

 

Quelles évolutions de carrière ?

Sachez aussi que votre mission peut évoluer. Vous pouvez ainsi décider de devenir :

  • Formateur : un professeur des écoles expérimenté peut se destiner à l’encadrement ou à la formation d’enseignants.

  • Enseignant spécialisé auprès des enfants handicapés : l’obtention du Capa-SH (certificat d'aptitude professionnelle pour les aides spécialisées, les enseignements adaptés et la scolarisation des enfants en situation de handicap) est nécessaire.

  • Directeur des écoles : après avoir exercé 3 ans minimum, et si vous êtes inscrit sur une liste d’aptitude établie chaque année par département, vous êtes éligible pour devenir directeur d’école.

  • Inspecteur : après 5 années de service, sur concours.

  • Conseiller d'orientation-psychologue (Cop) ou psychologue scolaire : il faut 3 ans d'expérience, une L3 de psychologie et le DEPS (diplôme d'État de psychologue scolaire).

 

Côté salaire

Tablez sur un net mensuel de 1.300€ pour un professeur débutant, pouvant atteindre les 3000€ net en fin de carrière.

 

Décider de devenir professeur des écoles c’est surtout choisir une profession qui a du sens et qui nécessite une vocation : patience, dynamisme et sens de l’organisation constituent des qualités nécessaires. Le pédagogue est animé par l’envie de transmettre un savoir. Façonner (petit à petit) les adultes de demain… quel beau programme !

 

Les derniers articles formation