BAFA : clé d’entrée pour dégoter un job d’été

La saison des petits boulots est bientôt ouverte, c’est le moment de candidater. Et pour mettre toutes les chances de votre côté et postuler à un plus large choix de postes, certaines garanties sont exigées. Le BAFA compte parmi les incontournables.

BAFA : clé d’entrée pour dégoter un job d’été © istock


Saisonniers : voilà l’été !

Congés estivaux obligent, il va falloir occuper la marmaille, et les propositions d’emplois foisonnent : animateur de centre sportif, surveillant de baignade, agent d’accueil, etc. 80.000 nouveaux animateurs ou directeurs travaillent ainsi chaque année en centres de loisirs ou de vacances (source : CIDJ).

 

Qualités requises : être souriant, dynamique, doté d’un bon sens des responsabilités, apprécier le travail en équipe, avoir de l’autorité, aimer les enfants et… être titulaire du BAFA (brevet d'aptitude aux fonctions d'animateur) !

 

Le BAFA pour les nuls

Ce brevet permet à son titulaire d’encadrer à titre non professionnel, de façon occasionnelle, des enfants et des adolescents en accueils collectifs de mineurs (colo, centres de vacances et/ou de loisirs).

 

Prérequis

Avoir moins au moins 17 ans, s’inscrire auprès de la direction départementale (DDCS ou DDCSPP) de son lieu de résidence, via jeunes.gouv.fr/bafa-bafd.

Le ministère de l’éducation nationale a même lancé une appli dédiée (1) : quelque 853 000 candidats s’y seraient d’ores et déjà inscrits et 13 millions de visites ont été enregistrées à ce jour.
 

Parcours de formation 

Deux sessions théoriques et un stage pratique sont nécessaires :

  • une session de formation générale (8 jours minimum), visant à acquérir les notions de bases pour assurer les fonctions d’animation ;
     

  • un stage pratique (14 jours effectifs minimum), afin de mettre en œuvre les acquis ;
     

  • une session d’approfondissement (6 jours mini­mum) pour finaliser la formation ou de qualification (8 jours minimum) si vous souhaitez exercer dans une domaine spécialisé comme la voile par exemple.
     

Ces étapes doivent être réalisées dans des limites de temps (30 mois).

Quand chaque session a été validée, vous transmettez votre dossier à la direction départementale (DDCS ou DDCSPP) qui statuera sur sa recevabilité ou son ajournement éventuel.

 

Coût

Comptez entre 750 et 1150 €, mais certaines aides sont proposées par des organismes dédiés (caisse d’allocations familiales, conseil régional, comité d’entreprise, Pôle emploi ...).

 

Et puis après le BAFA, vous pouvez suivre des qualifications complémentaires ou passer le BAFD (brevet d'aptitude aux fonctions de directeur). Mais ça, c’est pour l’année prochaine chef !

 

(1) http://www.jeunes.gouv.fr/bafa-bafd

 

Les derniers articles formation