Une lettre de motivation, ça sert à quoi au juste ?

Avec l’avènement du digital et la dématérialisation des outils de recrutement, beaucoup de candidats pensent que la lettre de motivation est désormais inutile. Elle peut pourtant être déterminante. Voilà pourquoi et comment faire la différence avec votre lettre de motivation.

Une lettre de motivation, ça sert à quoi au juste ? © istock


Un faire-valoir pour votre CV

Le CV reflète votre savoir-faire afin de connaître vos compétences et votre expérience en un clin d’œil, et d’acquérir une vision globale de votre parcours. La lettre de motivation va mettre en perspective ce CV et lui apporter une plus-value, un supplément d’âme.

Le petit truc en plus : ne reprenez pas le détail de vos expériences passées mais expliquez les qualités qu’elles vous ont permis de développer. 

 

Séduire son futur employeur

Votre lettre de motivation permet de démontrer votre compréhension des attentes du recruteur pour le poste. Il s’agit ici de témoigner de votre connaissance de l’entreprise, de son actualité, de la santé de son secteur d’activité.

Le petit truc en plus : lisez bien l’intitulé de la fiche de poste pour replacer les mots clés de l’offre au sein de votre lettre. Vous serez plus convaincant en employant la bonne terminologie.

 

Démontrer sa motivation

La lettre de motivation vous offre la possibilité de crédibiliser votre candidature. Elle va donc bien au-delà du CV qui vise simplement à présenter votre parcours : cette lettre doit incarner votre personnalité et votre détermination à décrocher le poste.

Le petit truc en plus : trouvez un juste équilibre entre créativité et formalisme. Même si vous devez la personnaliser et faire preuve de créativité, il est important de respecter certains standards : un plan en 3 parties (Entreprise / Moi / Nous), les formules de politesse adéquates, etc.

 

Asseoir son professionnalisme

La lettre de motivation reste l’occasion d’évaluer la volonté du candidat d’intégrer l’entreprise. Mais aussi de jauger son aisance rédactionnelle et sa capacité de synthèse. Soyez exigeant et sérieux dans votre démarche : pas de fautes d’orthographe ni de répétitions, une réflexion construite et aboutie et surtout… zéro copier/coller !

Le petit truc en plus : soyez synthétique, pas de blabla, c’est la meilleure manière de limiter la casse… Et faites-vous relire afin de vous assurer de n’avoir omis aucune faute.

Une lettre de motivation ne doit pas être abordée comme un passage obligé et rébarbatif, mais l’occasion de vous révéler aux yeux de votre futur recruteur. C’est un formidable outil stratégique : osez vous en emparer.

 

Les derniers conseils