Négocier son salaire, comment s’y prendre ?

Pendant un entretien d’embauche ou après une année passée dans la même entreprise, négocier son salaire peut s’avérer délicat. Voici quelques conseils pour vous aider à éviter les faux pas et aborder sereinement le sujet.

Négocier son salaire, comment s’y prendre iStock-637693846 © iStock


Parler d’argent dans un contexte professionnel n’est pas toujours simple, surtout si vous n’avez pas l’habitude de le faire. Pourtant, que ce soit pendant un entretien d’embauche ou lors de votre entretien annuel, vous devez être capable d’aborder le sujet. C’est ainsi que vous pourrez négocier votre salaire ! Comment procéder, quel salaire demander, quels arguments avancer ? Découvrez quelques astuces pour bien préparer votre négociation, et ainsi obtenir la rémunération que vous souhaitez.


Avant l’entretien : se préparer

Tout d’abord, dites-vous bien que négocier un salaire, ça ne s’improvise pas, ça se prépare. Si vous voulez que vos propositions soient prises au sérieux par votre interlocuteur, vous devez montrer que vous savez de quoi vous parlez. Commencez donc par vous renseigner sur les prix du marché dans votre domaine de compétences. Vous pouvez par exemple vous baser sur des chiffres publiés par les agences de recrutements, ou consulter des offres d’emploi pour des postes similaires. Cela vous permettra de vous faire une idée du salaire auquel vous pouvez prétendre.

A partir de là, vous pourrez ensuite déterminer une fourchette, en prenant en compte d’autres éléments, comme vos années d’expérience, votre précédent salaire, la rareté de votre savoir-faire… etc. Plutôt que de vous arrêter sur une somme précise, fixez un salaire minimum au-dessous duquel vous refuserez l’offre, et un salaire maximum au-delà duquel vous ne pouvez pas espérer convaincre. De cette façon, vous aurez plus de marge de manœuvre au moment de la négociation, et vous saurez comment réagir face aux propositions qui vous seront faites.


Pendant l’entretien : argumenter

Au moment de l’entretien, vous ne pourrez cependant pas vous contenter de proposer une somme et d’attendre une réaction. En effet, vous devez absolument présenter des arguments solides pour que votre demande paraisse juste et légitime. Rappelez, par exemple, vos points forts, votre niveau d’expertise, votre implication dans le travail. N’hésitez pas à parler des salaires moyens sur lesquels vous avez enquêté, le tout sans vous montrer arrogant, bien sûr. Gardez à l’esprit que vous avez aussi des points faibles que votre interlocuteur pourra souligner : vous devez être prêt à lui répondre !

Dans tous les cas, ne le laissez pas vous imposer un salaire, mais restez ouvert et à l’écoute des propositions qui vous sont faites. À défaut de vous offrir le salaire que vous attendiez, on pourra peut-être vous proposer des bonus qui peuvent être avantageux : un treizième mois, une voiture de fonction, des horaires adaptables ou bonne mutuelle. Ne soyez pas non plus fermé si on vous présente des perspectives d’évolution intéressantes. En revanche, veillez à ce que ces belles promesses apparaissent dans votre contrat de travail.

Ainsi, que vous postuliez pour un premier emploi ou que vous essayiez d’obtenir une promotion après plusieurs années dans la même entreprise, si vous restez sympathique et exposez clairement les arguments que vous avez préparés, la négociation sera beaucoup plus facile.


Plus d'infos sur digiSchool : Comment Négocier son Salaire pour un Premier Emploi ?

​​​​​​​

Les derniers conseils