Logement étudiant, mode d’emploi

Rentrée universitaire oblige, se loger est une nécessité et souvent un véritable casse tête. Et si on vous donnait un petit coup de pouce ? Laissez-vous embarquer : petit tour d’horizon des solutions pour vous loger… sur-mesure !

Logement étudiant, mode d’emploi © istock


Côté petits budgets

Logement social : contactez l’office HLM : certains appartements sont réservés aux étudiants. Le bémol c’est que les places sont rares et les critères d’attribution strictes. Une procédure qui nécessite de s’y prendre très en avance pour avoir la chance d’obtenir un logement à loyer modéré.

Logement en résidence universitaire : pour cela il faut remplir au préalable un dossier social étudiant (DSE) entre le 15 janvier et le 31 mai 2016. Trop tard ? Tentez toujours votre chance en contactant votre Crous et croisez les doigts pour qu’il y ait eu des désistements.
 

Pour les adeptes de la vie résidentielle…

En France, il existe de très nombreuses résidences estudiantines. Plus confortables que les cités U, vous pouvez opter pour un studio mais aussi un 2, voire un 3 pièces meublé. De nombreux services sont proposés (laverie, location de linge de maison, WiFi…). Et avec en prime des salles communes pour une petite touche de convivialité. Le hic ? Les tarifs : comptez minimum 400€ pour un studio… Hors frais de dossiers.
 

Une location, en toute simplicité ?

C’est la solution la plus courante : agence immobilière, petites annonces, bouche à oreille… mais elle reste souvent la plus coûteuse. Notamment en raison des frais d’agence et autres dépôts de garantie. Plutôt que de prendre un logement seul, songez à une coloc. Certaines associations proposent des loyers très attractifs, contre des services (aides aux personnes âgées par exemple).
 

Soyez futé 

Etudiant, vous pouvez bénéficier de certaines aides financières comme l’allocation de logement social (ALS) ou à l’aide personnalisée au logement (APL). Rendez-vous sur le site de la CAF.
 

Il existe également des dispositifs d’aides spécifiques, notamment le Loca-Pass pour le dépôt de garantie (caution qui s’élève en moyenne à 1 mois de loyer).

Avant de vous lancer contactez le Crous, le CIDJ ou encore l’Unhaj (Union Nationale pour l’Habitat des Jeunes) : ils pourront vous distiller leurs petits tuyaux. 

 

Les derniers conseils