Entretien d’embauche : décryptage du langage corporel

La synergologie est l’art d’interpréter le langage du corps. Cette technique est de plus en plus utilisée par les DRH et peut être un facteur décisif dans le choix du candidat. Découvrez cinq clés pour maîtriser la situation.

Entretien d’embauche : décryptage du langage corporel © istock


1. Couper la tête aux idées reçues

Arborer une tenue correcte, ne pas gigoter, avoir une poignée de main ferme, sourire, chercher le contact visuel avec son interlocuteur : voici les conseils qu’on donne généralement avant un entretien d’embauche. Si ces attitudes sont en effet préférables, elles n’en constituent pas moins un code stéréotypé. Les cumuler toutes pourrait donner l’impression d’une caricature, d’autant plus si votre sourire semble faux ou votre position crispée. Il faut doser ces principes simples pour répondre à la situation : un sourire serait malvenu si on vous annonçait que vous allez remplacer un collègue décédé !
 

2. Rester naturel

Un peu de naturel ne fait pas de mal. Pour les femmes, inutile de porter un tailleur si vous êtes mal à l’aise dedans : préférez un pantalon habillé bien repassé. Par ailleurs, un entretien d’embauche réussi est un entretien au cours duquel vous êtes parvenu à créer une proximité avec votre interlocuteur. Impossible d’amorcer ce type d’échange ouvert si vous maquillez tous les aspects de votre personnalité. Vous pouvez très bien opter pour un haut un peu personnalisé à votre image : il se pourrait même que le DRH connaisse la référence et s’en amuse. Enfin, quoi qu’il arrive, on ne maîtrise en réalité que 5 à 10% de son langage corporel. Éviter d’adopter une gestuel qui contredit votre tempérament.
 

3. S’impliquer dans la conversation

Beaucoup de candidats brident leur flux de parole par crainte du faux pas, ce qui peut entraîner un silence pesant et vous donner la sensation de subir l’entretien. Un entretien d’embauche demeure une conversation semblable à ce qu’on peut vivre au quotidien. Certes, cet échange est codifié par un certain nombre de conventions, mais dîtes-vous que si vous êtes arrivé devant le recruteur, c’est que vous maîtrisez déjà ces normes. Concrètement, cela signifie que vous devez regarder l’autre au lieu de vous surveiller. Notez par exemple que le profil gauche est celui de la spontanéité, et le droit celui du calcul et de la logique. Selon la posture adoptée par votre interlocuteur, vous comprendrez ce qu’il recherche.
 

4. Vous savez déjà tout

Inutile d’être un expert en synergologie pour décrypter le langage corporel : vous le faites naturellement au quotidien, plus ou moins consciemment. Ainsi, une majorité de personnes est capable de différencier un sourire sincère d’un sourire faux : tout se passe dans le regard. Lorsqu’on sourit naturellement, nos yeux se plissent simultanément. Lors que le sourire est forcé, les yeux ne bougent pas ou alors en décalé. Vos yeux savent déjà lire l’essentiel.
 

5. Adopter la bonne attitude

La bonne attitude, c’est se pencher légèrement en avant pour signifier votre intérêt pour ce qu’explique la personne en face de vous. Vous adopterez automatiquement ce type de comportement si vous arrivez à mettre de côté le stress pour vous concentrer sur ce qui importe vraiment : vous désirez vraiment ce poste. Pour que votre langage corporel soit débarrassé de tout signe perturbateur, il suffit de vous préparer. Répétez quelques réponses à des questions incontournables et renseignez-vous un peu sur l’entreprise. Si jamais vous ignorez quelque chose ou ne savez pas quoi répondre, ne paniquez pas, n’adoptez pas une posture de défense. Il est naturel d’arriver avec des questions.
 

Plus d'infos avec digiSchool : https://www.digischool.fr/entretien-embauche/les-10-questions-les-plus-posees-en-entretien-30453.php
 

Les derniers conseils