Conseils pour réussir votre mémoire de fin d’études

Le mémoire de fin d’études est la dernière grande étape à accomplir avant de terminer votre master. C’est un travail de longue haleine, qui fait souvent 50 à 60 pages. Comment le réussir ? On vous donne quelques astuces.

Conseils pour réussir votre mémoire de fin d’études © istock


S’il y a bien un travail qu’il faut préparer en avance, c’est le mémoire de fin d’études. Il ne s’agit pas seulement d’écrire une cinquantaine de pages d’une traite, mais aussi d’avoir son sujet, de préparer le plan et de savoir où vous allez. Ce n’est donc pas plusieurs semaines que vous devez prendre pour le rédiger, mais plusieurs mois ! Que votre mémoire de fin d’études soit un mémoire de stage ou un sujet de recherche, la marche à suivre est à peu près la même.
 

1. Soumettez votre plan à votre professeur

Trouver un sujet et une problématique appropriée est la première étape de votre mémoire. Après les avoir soumis à votre tuteur – le professeur qui va vous suivre pendant la rédaction de votre travail –, vous allez élaborer le plan de votre mémoire. Celui-ci doit répondre à votre problématique, et être découpé en trois parties. C’est un peu l’étape la plus difficile : une fois le plan rédigé, vous n’avez plus qu’à vous lancer dans la rédaction du mémoire ! Aussi est-il très important de montrer votre plan à votre tuteur, afin d’être certain de ne pas vous tromper dans sa construction. Retravaillez-le jusqu’à ce qu’il soit parfait. Une fois votre plan approuvé, la bonne note est presque assurée !


2. Fixez-vous des deadlines pour la rédaction

Rien de mieux qu’un délai pour avancer vite, surtout si vous écrivez votre mémoire en étant encore en stage, ou en ayant des activités prenantes à côté ! Aussi est-il important de commencer votre mémoire le plus tôt possible, dès que vous avez le feu vert. Fixez-vous des délais pour la rédaction de chaque partie : finissez de rédiger la première partie à telle date, la seconde tel jour de tel mois… etc. Cette méthode a plusieurs utilités, outre le fait de vous faire finir dans les temps (voire en avance si vous êtes très motivé). Elle vous permet également de vous organiser, de jongler entre la rédaction de votre mémoire et vos autres activités, et aussi de prévoir un temps pour la relecture et la correction de votre mémoire.
 

3. Faites relire votre mémoire

L’orthographe et la syntaxe sont capitales dans un mémoire, et peuvent vraiment faire la différence dans la notation du jury. Un regard extérieur est plus susceptible de voir les fautes que vous n’aurez pas vues. Aussi est-il judicieux de faire relire votre mémoire à un ami, un parent ou un proche à qui vous pouvez vous fier concernant l’orthographe et les tournures de phrase. Souvent, il remarquera des erreurs que vous n’aurez pas vues !
 

4. Soignez la présentation

Il est important de vous renseigner sur les règles typographiques à observer. Vous devrez respecter certaines consignes de présentation dans un mémoire : paragraphes, interlignes, notes de bas de page (qui ont-elles-mêmes une présentation spécifique !). Les professeurs font souvent circuler des directives précises à ce sujet. Si ce n’est pas le cas, demandez-leur de vous transmettre les règles typographiques, et vous saurez ainsi ce qu’ils attendent précisément de vous. (Notamment au sujet des illustrations !)
 

Plus d'infos sur digiSchool : 9 erreurs à éviter lors de la rédaction de votre mémoire

Les derniers conseils