Bac 2018 - Philosophie : corrigé pour la série S

A l'occasion du Bac 2018, NRJ Active et digiSchool vous dévoilent le corrigé de l'épreuve de Philosophie pour la série S (scientifique), gratuitement et en intégralité.

BAC S Philo © NRJ

Ce lundi 18 juin, les élèves de Terminale S ont démarré les épreuves du Bac avec la mythique épreuve de Philosophie. Entre 8h00 et 12h00, ils ont eu à traiter un sujet qui leur rapportera une note coefficient 3.

Sujets de l’épreuve de Philosophie du Bac 2018 en S

L’épreuve consistait à traiter un sujet au choix parmi deux questions de dissertation et un extrait de texte à commenter.

Le premier sujet était : Le désir est-il la marque de notre imperfection ?

Le second demandait : Éprouver l’injustice, est-ce nécessaire pour savoir ce qui est juste ?

Le troisième était un extrait d’oeuvre parue en 1843 : Système de logique, écrit par le philosophe et économiste britannique Mill.

Dirigez-vous vers le sujet brut tel que tombé pour les S

 

Corrigés de l’épreuve de Philosophie du Bac 2018 en S

Le premier sujet était à relier à la partie du programme consacrée au désir. S’il est défini comme un ensemble de pulsions et d’envies irréfléchies, le désir prouve que les humains sont à la recherche de quelque chose qui leur manque. Ils sont donc imparfaits. Pourtant, le désir peut également être perçu comme la recherche d’un idéal, par conséquent l’insatiabilité explique une recherche de perfectibilité...

Découvrez le corrigé intégral du premier sujet de l’épreuve de Philosophie en S grâce à digiSchool en cliquant ici.

 

Le deuxième sujet avait un rapport avec la séquence sur la politique. Prendre en compte la justice, la connaître permet de bâtir des théories et un modèle de société. Cependant, vivre l’injustice est insuffisant pour saisir l’idée de justice...

Plus de détails sur le corrigé du deuxième sujet en cliquant ici.

 

Le texte traitait du thème de la raison et du réel. Mill énonce que les phénomènes naturels sont aisément compréhensibles car régis par des lois fixes. A l’inverse, les phénomènes sociaux ne peuvent être prédits, il y a une infinité de circonstances à appréhender. Notre entendement est tel que nous ne pouvons comprendre les phénomènes sociaux comme nous comprenons les phénomènes naturels...

Voyez ce qu’il fallait relever de l’étude de texte avec le corrigé mijoté par les professeurs digiSchool.

Les derniers articles Bac 2018