BAC 2018 - Français (1ère) : CORRIGÉ POUR LA SÉRIE STMG

Durée de l’épreuve : 4 heures Coefficient : 2

Bac STMG Français © NRJ

L’épreuve anticipée de français pour les premières STMG est séparée en deux parties. Une première, sur une étude de corpus comptant pour 6 points de la note globale. Une seconde, sur un travail d’écriture sur 14 points, laissant la possibilité entre le commentaire, la dissertation et l’invention.

Cette année, l’objet d’étude est l’Écriture poétique et quête du sens, du Moyen Âge à nos jours. Le corpus est composé de 3 poèmes :

Texte A : Victor Hugo, « La Sieste », L'Art d'être grand-père, 1871.

Texte B : Charles Cros, « À ma femme endormie », Le Collier de griffes, (posthume) 1908.

Texte C : Claude Roy, « Dormante », Claire comme le jour, 1943.

Pour le commentaire de texte, il faudra commenter le poème du corpus “La Sieste” de Victor Hugo tiré de l’ouvrage l’Art d’être grand-père (1871). Ils devront disserter sur la poésie et son unique objectif d’idéaliser le quotidien. L’invention est une rédaction d’un texte en vers ou en prose retranscrivant de manière poétique son rêve dans le journal intime de la « dormeuse » de Claude Roy.

Voir l’épreuve de Français des STMG

 

Corrigé de l’épreuve de Français du Bac 2018 en STMG

 

Première question :

Victor Hugo écrit ici à sa petite fille, Jeanne (vers 16). Comme le nom du poème l’indique, Charles Cros écrit à sa femme. Claude Roy lui n’évoque pas de relation directe mais nous laisse penser que la relation avec cette femme endormie est relatif à l’amour et la sensualité.

 

Deuxième question :

Plusieurs sentiments sont identifiables dans le cœur et l’esprit du poète par la vision de l’être endormi. Le désir majoritairement liées à la beauté de l’être endormi et de son corps. Il fallait remarquer ici que les poètes s’adressaient également directement

 

Commentaire :

Deux axes d’analyse étaient proposés dans la consigne : l’idéalisation de l’enfant et de son sommeil puis les émotions que suscite un enfant endormi. L’enfant est à rapprocher de l’onirique : dépeint comme parfait, le poète l’éloigne de la réalité. Le sommeil est rapproché du rêve de manière logique. Le tout forme un havre heureux et paisible...

Découvrez la correction de tous les exercices de Français en série STMG.

Les derniers articles Bac 2018