Plan étudiants : les jeunes plébiscitent le projet du gouvernement

Interrogés par OpinionWay pour digiSchool, élèves de terminale et étudiants se prononcent largement en faveur des différentes réformes prévues par le gouvernement dans le #PlanEtudiants dévoilé lundi 30 octobre 2017.

PlanEtudiants  les jeunes plébiscitent le projet du gouvernement_iStock-621128688 © iStock


L’étude a été menée en octobre 2017 auprès de 1 385 jeunes. Le but de cette étude était de donner la parole aux principaux intéressés, les jeunes, et de savoir ce qu’ils pensaient des propositions formulées dans le cadre du « Plan Étudiants : Accompagner chacun vers la réussite ». Conclusion de cette étude : les élèves de terminale et les étudiants post-bac se prononcent largement en faveur des différentes propositions du gouvernement, même en ce qui concerne l’instauration d’une forme de sélection à l’entrée des filières universitaires. Les points d’évolution de la plateforme APB sont également largement abordés dans les résultats de cette étude.

L'entité digiSchool a interrogé les jeunes sur les propositions du gouvernement visant notamment à améliorer l’orientation des lycéens. L’une des mesures phares concerne la désignation de 2 professeurs principaux par classe pour accompagner les élèves et les aider à formuler leur projet d’étude. 80% des étudiants et 85% des élèves de terminale souhaitent que les professeurs aient un rôle d’accompagnement à l’orientation majeur.

Les élèves de terminale sont quasi unanimes lorsqu’il s’agit d’un accompagnement personnalisé sur ce qui sera la future plateforme APB. En effet, 94% d’entre eux aimeraient que les professeurs les accompagnent pour l’utilisation de la future plateforme APB et qu’ils s’assurent, tout au long de l’année, de la bonne maîtrise du logiciel. Enfin, 91% des jeunes souhaitent que des étudiants viennent dans les lycées pour présenter leurs formations et témoigner de leurs parcours, mesure adoptée par le Gouvernement sous le nom des « étudiants ambassadeurs ».


Une majorité des jeunes en faveur des « prérequis »

L’autre axe majeur du gouvernement était de trouver une solution aux problèmes connus cet été par la plateforme APB. La priorité était de mettre fin à la pratique du tirage au sort dans les filières en tension. Neuf jeunes interrogés sur dix approuvent la décision du gouvernement en ce sens. 74% des étudiants et 84% des terminales sont également favorables à la mesure du gouvernement qui prévoit une modification du calendrier APB, selon laquelle la procédure APB s’interrompt pendant les épreuves du baccalauréat et la date des réponses est avancée à mai (au lieu du 8 juin).

90% des jeunes approuvent aussi la mise en place de « prérequis informatifs » visant à mieux informer les lycéens sur les filières post-bac. Cette décision se concrétise par des actions de l’ONISEP et du Gouvernement :

. présentation du panorama des filières avec des taux de réussite selon le baccalauréat préparé,
informations sur les poursuites d'études les plus adaptées à chaque profil,
. témoignages sur les métiers et les parcours jusqu'à l'insertion professionnelle,
. mise en ligne de Mooc par les établissements d'enseignement supérieur (pour comprendre le contenu des formations et les compétences attendues pour les suivre),
. focus sur les filières en tension et sur les filières d'avenir, etc.

Mais surtout, les jeunes laissent entendre qu’ils sont favorables à une forme de sélection plus importante : près de 60% des élèves de terminale et des étudiants se prononcent en faveur des « prérequis obligatoires » à l’entrée des filières universitaires. Notons que le gouvernement n’a pas adopté cette proposition mais a opté pour une voie médiane : l’accès conditionné. En effet, l’université donnera trois avis : « accepté », « refusé » ou « accepté sous condition » qui signifie que l’élève doit faire une formation complémentaire pour une remise à niveau.


Enquête menée auprès de deux échantillons représentatifs de 512 étudiants de Bac+1 à Bac+5 et de 873 élèves de Terminale. Les deux échantillons ont été constitués selon la méthode des quotas. Les échantillons ont été interrogés par questionnaire auto-administré en ligne.

actus : les derniers articles