L’économie sociale et solidaire génère de l’emploi : où, comment et pourquoi ?

Santé, culture, développement durable, action sociale, commerce équitable… Quand économie rime avec solidarité et action sociale, les associations et entreprises de l’ESS se développent et créent de nombreux emplois !

L’économie sociale et solidaire génère de l’emploi : où, comment et pourquoi ? © iStock


Reconnue officiellement par l’État en 1981, l’économie sociale et solidaire (ou ESS) est une part de l’économie qui regroupe tous les organismes ou entreprises menant une action sociale ou ayant pour but de valoriser la solidarité. Depuis la loi du 31 juillet 2014, qui visait à soutenir son développement, ce secteur de l’économie s’est étendu et a su prospérer, créant ainsi des emplois dans divers domaines d’activité. Mais quelles opportunités offre vraiment l’ESS ? Quels sont les secteurs qui recrutent ?
 

L’ESS en quelques chiffres

D’après le Conseil National des Chambres Régionales de L’ESS, l’économie sociale et solidaire repose aujourd’hui sur plus de 220 000 établissements qui emploient près de 2,4 millions de salariés. Ainsi, les associations, les entreprises et les coopératives de l’ESS, qui sont gérées de façon démocratique et participative, représentent 14% de l’emploi privé en France.

Ces chiffres, en progression depuis le début des années 2000, se rapportent à des domaines d’activité particulièrement variés. Ainsi, l’ESS représente 60% des emplois dans le domaine du social, 57% dans le secteur des sports et loisirs, et 30% dans les banques et assurances. Cependant, outre ces trois domaines principaux, on peut aussi citer les secteurs de la santé, de la culture, des luttes contre le racisme et les discriminations (insertion, égalité des chances, droits des femmes etc.), du développement durable… Et la liste ne s’arrête pas là !
 

Les secteurs en plein essor

Certains de ces secteurs d’activité, notamment ceux du social, de l’enseignement, de la santé et de la finance coopérative, devraient connaître d’importantes vagues de départ à la retraite dans les prochaines années. Même si tous ces postes ne seront pas remplacés, le gouvernement estime que les établissements de l’ESS devraient recruter 700 000 personnes d’ici 2025.

De plus, outre ces départs à la retraite, on peut compter sur les initiatives de jeunes PME et start-ups, qui souhaitent de plus en plus donner un sens social à leur travail. Ces nouvelles entreprises réinvestissent parfois des territoires désertés. Elles commencent déjà à recruter, en particulier dans les domaines de la production de denrées alimentaires en circuit court, du recyclage et traitement des déchets, ainsi que dans le secteur de l’aide aux personnes âgées. De quoi créer de l’emploi pendant plusieurs années encore.

Plus d'infos sur digiSchool : 600 000 emplois à pouvoir dans le secteur de l'économie sociale et solidaire

actus : les derniers articles