Etudes de médecine : fin du numerus clausus !

Annoncé le 18 septembre 2018, le numerus clausus, qui sélectionnait trop durement les étudiants, n’existera plus dès la rentrée 2020. Comment s’organiseront dès lors les études de médecine ?

Etudes de médecine : fin du numerus clausus ! © iStock

Une inscription en première année via Parcoursup

Les universités recruteront désormais les étudiants sur dossier via Parcoursup en respectant un nombre minimal de places. Elles auront la possibilité d’augmenter leurs quotas en fonction de leur capacité de formation et de stages ainsi que de la réalité de leur territoire. Une concertation avec les élus régionaux serait sans doute mise en place. Un plafond sera peut-être envisagé par l’État pour éviter la concurrence entre les universités.
 

Une orientation progressive sur 3 ans

Une licence en santé sera commune à l’ensemble des étudiants avant le choix d’un deuxième cycle vers médecine, odontologie (dentaire), pharmacie et maïeutique (sage-femme). Une sélection sous forme de partiels aura lieu à la fin de chaque année. Les étudiants pourront s’orienter en fonction de leurs résultats grâce à de nombreuses passerelles vers les formations médicales et paramédicales. Ainsi, ils ne perdront plus de temps avant de trouver leur voie.

L’objectif est de diversifier les profils des candidats. Fini la voie royale des mathématiques et de la physique, elle ne reflétait pas la réalité des études de médecine. Le secteur a autant besoin d’étudiants issus des filières humanistes et numériques.
 

6 professions paramédicales concernées par la réforme

Fin des quotas aussi pour les études d’infirmier, de kiné, d'orthophoniste,d'orthoptiste, de psychomotricien et d'audioprothésiste. Ils intégreront probablement eux aussi la licence en santé commune et s’orienteront progressivement tout au long de ce premier cycle au gré de leurs résultats aux examens et de leur choix.
 

Du nouveau côté internat

Le couperet de l’entrée à l’internat en sixième année disparaît dès 2022. Des partiels seront organisés avec, en plus, une évaluation en compétences humaines et relationnelles.

actus : les derniers articles