En partenariat avec : Apple Music Crédit Mutuel RIFFX

Le -
modifié le -

Shy’m: longtemps isolée par sa célébrité

© Cover Media

La chanteuse a récemment confié qu’elle avait très mal vécu sa popularité dans les premières années de sa carrière, au point de vivre recluse.

Très populaire, Shy’m a l’habitude de se protéger de l’exposition médiatique, notamment dans la gestion de sa vie privée. Elle s’est notamment montrée très discrète sur son couple avec le tennisman Benoît Paire ces dernières semaines, avant que ce dernier ne l’officialise hier sur les réseaux sociaux. Dans une interview pour Gala, la chanteuse avoue pourtant que sa célébrité était bien moins facile à vivre dans les premières années de sa carrière.

 «Je pense que personne n'y est préparé. Avant d'être connu et reconnu, on est et on reste comme tout le monde. Pendant des années, je l'ai très mal vécue ; aujourd'hui je savoure le fait de bien la vivre. Je me suis rendu compte que moins je me braquais, mieux je le vivais», a-t-elle d’abord confié au magazine.

« Limite agoraphobe »

Elle a aussi avoué que sa notoriété l’avait d’abord isolé du monde extérieur, au point qu’elle ait peur de sortir de chez elle, avant qu’elle ne se libère finalement. «Pendant des années, j'ai vécu cloîtrée, j'étais limite agoraphobe. Depuis quatre ans, je me balade librement, prenant du plaisir lorsque l'on me reconnaît. Même si ça n'est pas toujours facile», a-t-elle raconté à Gala.

Shy’m pourrait en tout cas profiter de cette nouvelle liberté le 7 novembre prochain puisqu’elle est nommée pour les NRJ Music Awards 2015 dans la catégorie «Artiste Féminine Française de l’année». Vous avez jusqu’au 1er novembre pour la soutenir en votant sur le site des NRJ Music Awards.