En partenariat avec : Apple Music Crédit Mutuel RIFFX

Le -
modifié le -

Shy’m - le stress à l’approche de la cérémonie!

© NRJ

Le grand jour approche ! Nommée dans la catégorie « Artiste Féminine francophone de l’année » aux NRJ Music Awards, qui auront lieu ce samedi 13 décembre, la chanteuse commence à stresser à l’approche de la cérémonie.

Shy’m a beau être une habituée des NRJ Music Awards, elle stresse comme tout le monde à l’approche de la cérémonie. « Ça fait peur parce que l’on sait très bien que c’est le rendez-vous attendu de l’année, a-t-elle confié lors d’une interview pour NRJ. C’est une grosse émission, en direct, c’est l’occasion de faire le show. C’est à chaque fois le même stress : on se demande ce qu’on va faire, quel visuel on va proposer, et la robe évidemment ! Je me demande si je fais plus, si je fais moins, est-ce que je fais plus en faisant moins ? Il y a tellement d’options ! En même temps, c‘est tellement excitant, j’adore ! J’ai hâte ».

Si elle sera certainement une nouvelle fois la reine du tapis rouge, Shy’m s’est également montrée solidaire envers ses consoeurs Tal, Maude et Joyce Jonathan, nommées à ses côtés dans la catégorie « Artiste Féminine francophone de l’année », qu’elle a confié trouver très talentueuses.

Shy'm : "A chaque fois c'est le même stress, la même angoisse!" - NRJ Music Awards 2014

Shy'm : "A chaque fois c'est le même stress, la même angoisse!" - NRJ Music Awards 2014

Ses premières prestations aux NRJ Music Awards

Déjà huit ans que Shy’m s’est fait connaître du public français avec son hit « Femme de couleur ». Élue pour la première fois « Révélation francophone » lors des NRJ Music Awards en 2007, la star a son lot d’anecdotes sur ses venues au Palais des Festivals au fil des années ! Mais son souvenir le plus marquant, c’est indéniablement celui de sa première prestation en 2007, qui ne s’est pas vraiment passée comme prévu…

« C’était horrible parce que c’était mon premier direct et ma première grosse télé, et là au dernier moment, j’ai un problème de stylisme. Ma robe ne tenait pas, s'est-elle remémoré avant de revenir plus en détails sur la situation. J’avais une espèce de robe que j’enlevais à la fin de "Femme de couleur" et je me retrouvais en tenue un peu plus sportswear pour danser sur un autre morceau de l’album. Mais la robe était trop petite, donc on voyait mes baskets ! On a donc rajouté de la fumée à mes pieds, du tissu, c’était une horreur. Et finalement quand je me regarde et je vois mon visage tellement impassible… mais j’étais liquéfiée tellement j’avais peur ! ».

Voilà qui ne risque plus de lui arriver, elle qui multiplie aujourd’hui les prestations sexy et audacieuses toujours réglées au millimètre près ! « Quand je fais quelque chose, j’ai envie de proposer quelque chose de fort », a-t-elle expliqué à ce sujet…

© Cover Media