En partenariat avec : Apple Music Crédit Mutuel RIFFX

Le -
modifié le -

Indila raconte l'histoire de son hit « Dernière Danse »!

© NRJ

Nommée dans la catégorie « Chanson francophone » avec son hit « Dernière Danse », la chanteuse a expliqué vouloir adresser un message d'espoir à son public.

Numéro 2 des ventes en France et en Belgique, numéro 1 en Israël... Indila a cartonné tout au long de l'année avec son hit « Dernière Danse ». Une aubaine pour la chanteuse, qui pense que la musique est un très bon moyen de repousser les frontières.

« J’ai vraiment voulu faire un album à l’image de ma conception de la musique, qui est ma conception du monde, a-t-elle expliqué pour NRJ. Je vais au delà des barrières et de ce qui distingue les genres musicaux. Je pense que la musique n’a pas de frontières, et j’ai voulu faire mon album dans cet esprit. »

Indila sur "Dernière Danse" : "C'est un titre qui parle à toute la France" - NRJ Music Awards 2014

Indila sur "Dernière Danse" : "C'est un titre qui parle à toute la France" - NRJ Music Awards 2014

Un hymne à la sérénité

Très sensible, Indila a également confié avoir voulu avec ce morceau adresser un message d'espoir à son public. « C’est un titre qui parle à tout l’hexagone. Je parle d’une souffrance qui nous quitte jamais, et le message, c’est de briser cette souffrance et de se libérer, détaille-t-elle. Ca parle à tout le monde, tous les âges, petits ou grands, toutes les classes sociales, toute personne qui partage un moment difficile ». La chanson est également un hommage à Charles Trenet, qu'elle a révélé avoir beaucoup écouté étant jeune.

« Je me suis dis : "Pourquoi pas ouvrir le chant avec 'douce souffrance' (ndlr : les premiers mots du hit « Dernière Danse »), qui est aussi un petit clin d’œil à la variété française ?". (...) C’est un peu ce souvenir de Charles Trenet, qui chantait "Douce France". Quand j’étais petite, avec ma sœur on l’écoutait souvent, on faisait du vélo et on adorait chanter ça. Et je voulais ouvrir le bal avec ce titre ». Il ne reste plus qu'à lui souhaiter bonne chance !

© Cover Media