Biographie Martin Solveig

Né(e) le 22 septembre 1976, Paris, France

Genre musical: House

Martin Solveig © MDD

Figurant parmi les DJ internationaux les plus connus et appréciés au monde, Martin Solveig ne cesse de se renouveler et de surprendre.

« Rejection », « Hello», ou encore « Jealousy», ses singles ont conquis le cœur du public et lui ont ouvert la voie à une collaboration mémorable avec la reine de la pop, Madonna.

En 2017, Martin Solveig sort un titre avec la chanteuse Alma, «All Stars». En plus de sa résidence au Pacha à Ibiza, il fait également un tour des clubs européens.

Biographie

Un DJ né

Dés sa plus jeune enfance, Martin Solveig est baigné dans l'univers musical. Il intègre même les Petits chanteurs de Sainte-Croix de Neuilly. Adolescent, il demande à ses parents une platine comme cadeau de Noël et leur annonce, dès l'âge de 14 ans, qu'il veut devenir DJ professionnel. 

Tout en poursuivant ses études de commerce, Martin Solveig mixe dans différents clubs de France, comme les Planches de Deauville. Très vite repéré, il intègre rapidement les plus grands clubs parisiens, tels que le Palace, le Queen et les Bains Douches. 


Le début de la consécration

Martin Solveig monte ensuite son label, « Mixture », et le titre « Heart of Africa », sur lequel figure la voix de… son professeur d’anglais ! Il se fait alors repérer par Bob Sinclar, pour qui il produit « Edony », qui sort sur le projet « Africanism ». Ce petit succès lui permet de sortir son premier album en 2002, « Sur la Terre ». 

Il se fait connaître du grand public l’année suivante, en sortant un remix de « Madan », de l’artiste Salif Keïta, qui s’écoule à 100.000 exemplaires en France. Cauet en fait même une parodie pendant la Coupe du Monde 2006 de football, « Zidane il va marquer ». Ce remix marque également le début d’une belle carrière à l’international pour Martin Solveig. 


Succès à l’international

Fort de ses premiers succès, Martin Solveig part à la conquête du monde avec l’album « Hedonist » en 2005, qui contient les hits « Everybody », mais aussi « Rejection » et « Jealousy ». 

Il enchaîne en 2008 avec « C’est la vie », annoncé par un single du même nom. Il fait appel pour le remixer à des DJs internationaux, comme Fedde le Grand et John Dahlbäck, ce qui lui permet d’élargir encore son public. L’album est réédité en 2009 avec un titre inédit, « Boys and Girls », et de nombreux remixes. 

En 2010, il sort « Hello » en duo avec Dragonette, l’un de ses plus grands hits à ce jour. Le clip se déroule à Roland-Garros, et Bob Sinclar, mais aussi Gaël Monfils ou encore Novak Djokovic y font des apparitions. S’en suit la parution d’un second single, « Ready 2 Go », et d’un nouvel album, « Smash », le 6 juin 2011 chez Mercury. 


Le chouchou des Français ! 

Martin Solveig reste, malgré son succès partout dans le monde, très attaché à la France. Il remixe le titre «Dégénération» de Mylène Farmer, qu’il intitule « Comatik Club Remix ». 

En septembre 2008, il devient également chevalier des Arts et des Lettres, et reçoit l’année suivante une Victoire de la musique dans la catégorie Musique électronique ou Dance de l’année. 

En 2012, le DJ est sollicité par le Futuroscope pour transformer une attraction, « Danse avec les Robots ». 

Martin Solveig invite par ailleurs souvent des stars françaises dans ses clips : Miko et Cartman, mais aussi l’ancien footballeur Sylvain Wiltord, Alice Taglioni ou encore Mélanie Laurent ont participé à ses vidéos.


Des collaborations à succès

Outres des apparitions dans ces clips, le DJ sait toujours bien s'entourer. En 2011, Martin Solveig a produit six titres sur l'album « MDNA » de Madonna, dont « Give Me All Your Luvin' » et « I Don't Give a » avec Nicki Minaj.

Au printemps 2013, Martin Solveig a dévoilé le titre « Hey Now », une co-production aux accents optimistes avec le Californien Niles Hollowell-Dhar, alias The Cataracs, et un featuring avec le jeune rappeur Kyle. Véritable remède anti-morosité comme il sait si bien les faire, « Hey Now » a reçu un accueil unanime de la part du public. Un succès à l'image d'une année riche en événements, qui l'a vu parcourir les scènes des plus grands clubs et festivals de la planète.

Infatigable et prompt à relever de nouveaux challenges, le Français à dévoilé en 2013 « Blow », une collaboration avec Laidback. Il a imaginé un projet vidéo ambitieux, témoignant de son goût pour l'expérimentation et les clips à l'esthétique proche du cinéma. 


Martin Solveig va à son rythme

C'est avec le titre «Intoxicated» que Martin Solveig revient sur le devant de la scène en janvier 2015. En collaboration avec GTA, le hit respecte l'univers du DJ: excentrique et entraînant.

Il attend ensuite le mois de juin pour dévoiler un nouveau titre, «+1», en featuring avec Sam White.

L’année suivante, Martin Solveig dévoile, toujours au mois de juin, «Do It Right», en duo avec Tkay Maidza, accompagné une nouvelle fois d’un clip à l’univers artistique.

En fin d’année, Martin Solveig en remet une couche avec un nouveau single «Places» en collaboration avec la chanteuse norvégienne Ina Wroldsen.

En 2017, c’est un featuring avec la chanteuse Alma que s’offre l’artiste, grâce au titre «All Stars». Un titre qui entre rapidement dans la course pour devenir un hymne de l’été. Moins de deux semaines après sa sortie, le hit totalise déjà plus d’un million de vues rien que sur YouTube.


De tous les festivals

A l’été 2017, à défaut de sortir un nouvel album, les fans de Martin Solveig se consolent en allant le voir sur scène. En parallèle de sa résidence au Pacha à Ibiza, le DJ participe à une série de festivals à travers l’Europe. Il passe notamment par les villes de Londres, Anvers, Dubaï, Mykonos, Cologne, Barcelone ou encore Budva, au Monténégro.

+