Biographie Winston McAnuff

Né(e) le 30 novembre 1956, Christiana, Jamaïque

Genre musical: Reggae

Winston McAnuff © CREASHORE

Pages officielles

En 1957, Winston McAnuff naît à Christiana, au coeur de la Jamaïque. Il fait la rencontre de futurs musiciens à Kingston dans les années 70 et sort son premier album en 1977.

Dans les années 80, il parcours le monde en distillant son reggae pur souche. En 1986, un album paraît sous le titre de « Electric Dread », un surnom qu'on lui donnera. A cette époque, il fonde son groupe appelé The Black Kush.

A la fin des années 90, Winston McAnuff fait la connaissance de Nicolas Maslowski et de Romain Germa, les créateurs du label de reggae français Makasound. En 2005, Electric Dread s'implique dans différents projets aux côtés de rockers français et collabore avec des artistes de la tendance comme « M » ou Cyril Atef.

Biographie

A bonne école

Après le décès de son père en 1971, Winston McAnuff quitte son village natal et rejoint sa soeur à Kingston. C'est là qu'il fait la connaissance de Earl Sixteen, Hugh Mundell et Wayne Wade. Avec ces trois amis, il commence à faire de la composition dont « Malcolm X » interprétée par Earl Sixteen.

Ils enchaînent les auditions et décrochent des contrats avec des producteurs comme Derrick Harriot, Joe Gibbs et Yabby You. Winston McAnuff commence à enregistrer plusieurs de ses oeuvres avec Derrick Harriott et finit par accoucher de son premier album « Pick hits to Click » en 1977.

En 1978, il fréquente Inner Circle et sort son second album « What the man "a" deal wid  » sous le label Top Ranking. C'est avec Inner Circle, incontournable sur la scène du reggae de la Jamaïque, que Winston McAnuff a rencontré Jacob Miller.


Et Electric Dread fût

En 1986, il enregistre son album « Electric Dread » avec Inner Circle et produit par SkengDon. Par la suite, le public a fait de « Electric Dread » le surnom de Winston McAnuff en référence à ses prestations scéniques aussi « électriques » qu'énergiques.

Durant cette même période, il crée le groupe The Black Kush avec Peter Kush, Anthony Wilson et son frère Tony McAnuff. Ils mettent en boîte deux singles pour Channel One et participent au documentaire « Deep Roots Series » avec la BBC.

Toujours en 1986, The Black Kush entame un tournée européenne. Le chanteur part au Japon pour une tournée avec son frère Tony McAnuff, Junior Murvin et Derrick Harriott. Il rejoint aussi les États-Unis où il participe à un épisode du feuilleton Miami Vice aux côtés de Philip Michael Thomas et Don Johnson.


Makasound

En 1998, l'artiste fait la connaissance de Nicolas Maslowski et de Romain Germa, les concepteurs du label Makasound. Leur collaboration aboutit initialement à la réédition des albums de « Diary of the silent years » en 2002 et de « What a man a deal with » en 2004.

Entre temps, il prend part à un magnifique concert aux côtés de Derrick Harriott, où il rencontre Camille Bazbaz. Electric Dread et Camille Barbaz décident de travailler ensemble et leur coopération s'avère fructueuse.

Forts de leur succès, les deux compères montent sur scène à la Favela Chic de Paris plus d'une fois. De là est née l'idée du label de reggae Makasound de mettre sur pied un album avec le concours de Camille Barbaz et de Winston McAnuff.

Les deux hommes se mettent en studio avec le multi-instrumentiste Yarol alias Stanislas Poupaud puis rejoignent la Jamaïque pour travailler avec de grands artistes locaux avant de revenir en France pour mettre en boîte « A drop ».

En octobre 2006, Winston McAnuff sort l'album « Paris rockin' ». En 2009, il est présent au festival Sakifo, dans l'Océan indien.

+

Albums