Biographie W&W

Genre musical: Electronic, House

W&W © Cover Media

Depuis 2007, Willem et Ward de W&W ne cessent de repousser les limites de la musique électronique. Ils font voyager leurs hits trance, house et dance aux quatre coins du globe, aussi bien en festivals qu’en résidence à Las Vegas !

2016 leur sourit avec notamment la sortie d’un duo avec Dimitri Vegas & Like Mike, « Arcade », et des remixes d’Adele et Justin Bieber. 

Biographie

W&W, c’est un duo néerlandais originaire de Breda, formé par deux DJs passionnés de production. Suite à leur rencontre en 2007, Willem van Hanegem et Ward van der Harst décident en effet de fusionner leurs talents, leurs styles et leurs influences pour un son unique, teinté de trance, d’électro et de house.


Les premiers pas

Leur titre « Mustang », sorti en 2008, se classe directement dans le Top 100 des singles aux Pays-Bas. Avec « Impact » et « AK-47 », ils annoncent comme un prélude de leur premier album « Impact », paru en septembre 2011. Suivent « Invasion », élu hymne officiel de la tournée mondiale « A State Of Trance 550 », ou encore « Moscow » et ses synthés, puis « Shotgun » taillé pour les pistes de danse.

Tiësto, David Guetta, Hardwell et Armin van Buuren leur apportent leur soutien sans hésiter, ce dernier choisissant même de collaborer avec eux sur « D# Fat » tandis qu’Hardwell participe à « Jumper ». En featuring avec Ummet Ozcan, la piste « The Code » rencontre également un franc succès et devient numéro un du classement Beatport.


Toujours plus haut !

Miami Music Week, Tomorrowland, Eletric Zoo, Stereosonic… Tous les plus grands festivals du genre font appel à leurs services, y compris les événements sportifs ! W&W sont en effet les premiers artistes dance à s’être produits dans un stade de la Ligue majeure de baseball à l’occasion du Philadelphia Phillies Citizen’s Bank Ball Park. En 2013, le duo se positionne carrément en 14ème position du DJ Mag Top 100, devançant d’une place le Britannique Calvin Harris.     


Une résidence à Las Vegas

En février 2014, W&W se lancent à l’assaut des charts européens avec « BIGFOOT », qui séduit aux Pays-Bas, mais aussi en France, en Autriche, en Suisse et en Allemagne. Toujours plus plébiscités, ils se voient même offrir le privilège de tenir une résidence au Hakkasan, une célèbre boite de nuit de Las Vegas.

En octobre, ils ont également le droit à leur propre émission de radio sur SLAM! et SiriusXM. Tous les vendredi soirs, ils jouent les derniers hits à la mode. Rapidement, ils atteignent les 300.000 auditeurs par semaine. 


Les rois des remixes

W&W se font aussi connaître pour leurs remixes. Entre 2015 et 2016, ils ont notamment proposé leurs versions de « I Want You To Know » de Zedd et Selena Gomez, « Stole The Show » de Kygo feat Parson James, mais aussi « Sorry » de Justin Bieber ou encore « Needed Me » de Rihanna. 

Très versatiles, ils ont également remixé The Chainsmokers, Armin van Buuren et Axwell et Ingrosso. 


Le succès toujours grandissant 

En 2015, W&W sortent les singles « Rave After Rave » et « The One », en hommage à Whitney Houston. Ils se classent également 14ème du top 100 des meilleurs DJs du monde de DJ Mag. L’année 2015 est couronnée de succès, puisqu’ils se produisent notamment durant la Music Week/Winter Music Conference/Ultra, mais aussi à Tomorrowland, et partent en tournée avec le « Rave After Rave Tour ». 

En 2016, ils sortent une collaboration avec Dimitri Vegas & Like Mike, « Arcade », ainsi que le single « How Many ». Leur remixes de « Hello », d’Adele, et de « Sorry » de Justin Bieber cartonnent également. Au mois de mars, ils publient sur YouTube  leur performance à l’Ultra Music Festival de Miami. En seulement quelques mois, elle est visionnée près de 5 millions de fois. 

W&W dévoilent un nouveau remix en juin 2016, celui de Mike Posner, « I Took A Pill In Ibiza ». 

+