Le -
modifié le -

U2, en avant les guitares

© Cherie FM

Alors, il est comment ce nouveau U2 ? Depuis quatre ans, on ne cesse d'entendre qu'il sera différent, plus expérimental, plus audacieux. Moins classique que How to Dismantle an Atomic Bomb, ça ne fait aucun doute. Mais No Line on the Horizon ne révolutionne pas U2 qui a tout de même sorti l'artillerie lourde de guitares.

Bono milite, écrit des articles de presse, embrasse de nouvelles causes. Et parfois, il revêt son habit de rock star. U2 a faillit splitter à cause des éparpillements de son leader. Mais revoilà la bande à Bono après 5 ans d'absence et de tergiversation pour mettre un point final à ce 12e disque.

En compagnie de producteurs familiers, Brian Eno, Daniel Lanois et Steve Lillywhite, U2 est parti enregistrer à New York, à Londres et au Maroc. L'une des nouveautés d'ailleurs est la présence de sonorités orientales ("Fez - Being Born "et ses rumeurs de médina ou "Moment of Surrender").

"No Line on the Horizon" c'est aussi le retour aux guitares rugissantes fomenté par The Edge. Le single "Get on Your Boots", qui divise déjà les fans, témoigne de cette envie de rock avec ses riffs limite heavy metal.

Entre des titres taillés pour les stades ("Magnificient", "Breathe", "I'll Go Crazy If I Don't Go Crazy Tonight"...), quelques ballades se glissent comme White as Snow ou l'apaisant Cedars of Lebanon qui clôt l'album et dans lequel Bono baisse d'un ton sa voix !

U2
is still U2.

Dans les bacs le 27 février.