Le -
modifié le -

Twenty One Pilots : «Lorsque je crée, je ne me sens pas en sécurité»

© NRJ

Alors qu’ils cartonnent actuellement avec leur titre « Stressed Out », le groupe créé en 2009 par Tyler Joseph et Josh Dun s’est confié pour NRJ. Découvrez tout de suite l’interview !

Vous avez créé un personnage pour cet album, pouvez-vous nous en parler?

Il représente vraiment l’insécurité que l’on ressent et les chansons tournent autour de ce personnage. En lui donnant un nom et un visage, on peut mieux comprendre notre propre insécurité et celle des gens.

Pourquoi dans votre clip «Stress Out», Tyler a les mains et la nuque noire?

Pour moi l’insécurité c’est comme un sentiment de suffocation. C’est pour ça que j’ai la nuque noire. Lorsque je crée avec mes mains, je ne me sens pas en sécurité. C’est un des moments où je suis le plus vulnérable. Voilà pourquoi il y a ce personnage à la nuque et les mains noires.

Pouvez-vous nous parler du titre «Stress Out»?

Quand tu grandis, tu as plus de responsabilités et pleins de trucs d’adulte auxquels il faut s’habituer. Quand tu y penses, quand tu es enfant, tu n’as pas tout ça à gérer. Tu n’as pas à payer tes factures et les taxes ou aller travailler. Nos parents nous laissaient sortir tous seuls pour jouer et nous forger au lieu d’être assis et de regarder la télé. Donc on a beaucoup de souvenirs d’enfance. «je voudrais y retourner tout de suite», «oh oui». Pour trouver des insectes ou d’autres animaux ou faire des rampes pour nos vélos. La seule chose qui te préoccupe, c’est ce que tu vas faire de ta journée avec tes potes.

Twenty One Pilots: «les gens ont commencé à raisonner avec notre musique»

Twenty One Pilots: «les gens ont commencé à raisonner avec notre musique»

A deux sur scène vous faites autant le show que des groupes, comment expliquez-vous ça?

On doit tous les deux se préparer mentalement avant chaque show pour réaliser un spectacle juste nous deux et que les gens s’en rappellent et en parlent à leurs amis et à leur famille. C’est le seul vrai moyen de se faire connaitre, le bouche à oreilles.

Beaucoup de vos fans vous écrivent en disant que vous leur sauvez la vie en les empêchant de faire de grosses bêtises. Comment expliquez-vous cela?

Quand on a commencé, on s’est demandé ‘qu’est-ce que la musique a fait pour nous. On a pensé que si on pouvait devenir ou incarner cela - même une personne - avec notre musique ou aider potentiellement quelqu’un de façon positive, c’est tout ce qui nous importe. Donc pour des raisons que nous ne savons pas exactement les gens ont commencé à raisonner avec nos sons, notre musique et nos shows.

Parfois votre style musical peut porter à confusion, comment définissez-vous votre musique ?

On n’a jamais voulu que quelqu’un soit déconcerté par notre musique. On fait juste plusieurs types de musique et quand on fait un son, il sort bizarrement.