Le -
modifié le -

The Cranberries: les 5 plus gros hits du groupe

© Getty Images

La disparition de Dolores O’Riordan a laissé le monde la musique sous le choc. La chanteuse à la voix reconnaissable entre mille avait enregistré des titres inoubliables. Voici quelques morceaux phares de The Cranberries.

Dolores O’Riordan, chanteuse et auteure-compositrice du groupe The Cranberries est décédée hier, à l’âge de 46 ans. Avec son groupe venant de Limerick en Irlande, l’artiste a créé quelques-unes des plus belles chansons des années 90.

Zombie
Le hit le plus connu de The Cranberries est « Zombie». Présent sur l’album, «No Need To Argue», sorti en 1994, ce morceau fait partie des titres rocks les plus puissants du groupe. «Zombie» est une chanson contestataire qui dénonce les conflits en Irlande du Nord. La magnifique voix de Dolores O’Riordan y transmet la douleur avec une intensité incroyable!

Linger
Premier grand succès de The Cranberries, «Linger» apparait sur le premier album du groupe «Everybody else is doing it, so why can’t we ?». Dolores O’Riordan, qui a co-composé cette ballade, l’avait imaginée en pensant au soldat pour lequel elle était tombée amoureuse et qui lui avait donné son «premier vrai baiser».


Dreams
«Dreams» est sorti en 1992 mais a fait un carton quelques années plus tard lorsque The Cranberries était plus connu. Dolores O’Riordan et son groupe ont proposé un titre très pur mêlant des airs de guitare à la voix aérienne de la chanteuse. Le morceau se termine par des chants traditionnels irlandais.

Just My Imagination
Ce qui était remarquable avec The Cranberries était la capacité du groupe à passer de titres très sombres et violents à des chansons belles et solaires. Sur «Just My Imagination», la voix de Dolores est plus légère. La chanteuse exprime à merveille le rêve d’un doux week-end romantique.

Ode to my family
«Ode to my family» a été composé par Dolores O’Riordan et Noel Hogan, le guitariste du groupe. Ce titre s’adresse aux parents de la chanteuse. Elle y évoque son enfance et la tristesse d’avoir perdu l’insouciance d’une vie simple après être devenue une star. Interrogée par le magazine Hot Press en 1994, l’artiste avait révélé que «Ode to my family» était : «Une célébration des jours passés et un hommage à la chaleur et sécurité d’une vie de famille.»