Le -
modifié le -

Taylor Swift : dans les coulisses de « Shake It Off »

© Cover Media

La chanteuse a mis en ligne quelques making of de son clip « Shake It Off ». Elle en profite pour se confier à ses fans.

Le dernier clip de Taylor Swift se moque gentiment de l’industrie, de ses collègues, et de la chanteuse elle-même. La jolie blonde est connue pour son espièglerie et elle n’a jamais caché qu’elle pouvait être d'une franchise à toute épreuve en disant toujours ce qu’elle avait sur le cœur. Son humour fait aussi partie intégrante de sa personnalité et elle le prouve dans le clip de «Shake It Off».

Afin de satisfaire ses fans, la chanteuse de «Red» a mis en ligne quelques extraits de making of de son dernier clip dont elle profite pour se livrer à un peu d’introspection. «Je ne me sens pas cool parce que je vends des millions d’albums. Je me sens fière, et ça me rappelle que j’ai plein de gens à mes côtés, que j’ai bossé très dur, mais je n’ai pas le sentiment que c’est la chose la plus fondamentale du monde, a-t-elle confié. Je crois que ce qui compte vraiment, c’est d’avancer à son rythme et de s’amuser plus que les gens qui ont l’air cool.»

Shake It Off Outtakes Video #4 - The Animators (behind The Scenes Video)

L’humour en point de mire

Tout au long de ces six making of, Taylor Swift se montre parfois très énergique, et parfois vulnérable. Quoi qu’il en soit, il ne s’agit visiblement pas de tirer un portrait totalement idéal de la star. Dans l’un des extraits, elle souffre d’un mal de crâne «particulièrement prenant» à cause d’une perruque trop serrée. Dans un autre extrait, elle s’emmêle maladroitement en essayant de faire virevolter un ruban de gymnastique au sol.

Au final, le tournage du clip s’est avéré particulièrement amusant. Celui-ci accompagne le morceau «Shake It Off», le premier single issu de l’album «1989», qui sortira à la fin du mois. Ce nouvel opus offrira un successeur au multi-primé «Red», qui, il y a 2 ans, avait fini d’asseoir le succès de Taylor Swift. Elle a prouvé que l’industrie pouvait compter sur elle pour imposer ses désormais célèbres chansons de rupture, mais aussi ses pépites pop, comme le montre à nouveau «Shake It Off».

© Cover Media