Le -
modifié le -

TAL : «cet album-là vient vraiment de moi, de mes tripes, de mon âme»

© NRJ

Après «Are We Awake», TAL a sorti, le 29 août, «Le Temps Qu’il Faut» extrait de son nouvel album. À cette occasion, la chanteuse s’est confiée à NRJ le temps d’une interview. Découvrez-la sans plus attendre!

Quelques semaines après nous l’avoir annoncé lors d’une précédente interview sur NRJ, TAL a tenu promesse, en dévoilant «Le Temps Qu’il Faut», le deuxième extrait de son prochain album. Un titre aux sonorités ragga, très différent de ses prédécesseurs. Il était donc normal pour la chanteuse de vouloir découvrir l’avis de ses fans comme elle le confie au micro d’NRJ.

«Je vais souvent sur Twitter pour voir la réaction des gens sur le single et je suis super contente parce qu’en fait, nous en studio, avec mon équipe, on a plus de recul sur les titres. Ça fait un an et demi que l’on est dessus, donc on arrive plus à avoir un vrai recul. C’est pour ça que c’est intéressant et important pour nous la réaction des gens, leur avis, mais aussi de savoir comment ils le reçoivent. Là, y’a que des retours positifs donc franchement ça fait vraiment plaisir!»

TAL : «cet album-là vient vraiment de moi, de mes tripes, de mon âme»

TAL : «cet album-là vient vraiment de moi, de mes tripes, de mon âme»
TAL : un album plus personnel


L’avis de ses fans est d’autant plus important que TAL a écrit un album plus personnel. Un opus qui, au final, lui ressemble plus. Cependant, pas question pour la chanteuse de prendre un virage à 180 degrés et de prendre le risque de choquer ses fans. Elle a fait les choses en douceur comme elle l’explique :

«Pour moi, «Are We Awake», c’est peu la transition de ce que j’ai fait avant et de ce que je vais proposer. Je voulais pas trop choquer le public, du coup je le fais progressivement. C’est pour ça que le deuxième single me ressemble un peu plus et le troisième sera encore un plus moi… Cet album-là, il vient vraiment de moi, de mes tripes, de mon âme. J’ai co-réalisé tout l’album avec mon équipe, c’est un travail qu’on a fait avec notre cœur et c’est l’essentiel.»