Superbus

Superbus © MD / Mark Maggiori

La musique pop-rock de Superbus s'inscrit dans la lignée de No Doubt et se marie très bien avec leur look exubérant et leur univers très festif

Depuis leur premier album « Aeromusical », Superbus continue de conquérir le public.
Avec des tubes comme « Butterfly » ou encore « Lola » le groupe gagne en notoriété.

Auréolés de récompenses, dont un NRJ Music Awards, Superbus sort un un cinquième album, « Sunset ».

Biographie

Fier, insolent et magnifique

Tout commence en 1999. Jennifer Ayache (fille de Chantal Lauby ) revient de vacances aux Etats-Unis. Cela fait longtemps qu'elle écrit et compose des chansons. A 12 ans déjà, elle dispose de ses premiers morceaux. Oui mais voilà, elle est maintenant grande. Elle Cherche alors des musiciens pour former un groupe.

Elle trouvera plus tard, en feuilletant un dico, le nom de Superbus . Pourquoi un tel nom ? En latin, le nom du groupe signifie « fier, insolent, superbe, magnifique". On comprend mieux alors le côté décalé qu'affichent ses membres et sa chanteuse, Jenn.

Les singles, « Lova Lova », « Nelly » et « Apprends-moi » suivent.


Le Superbus démarre

Elle rencontre alors Michel Giovannetti (guitariste) et François Even (bassiste) qui se connaissaient déjà, étant membres d'un autre groupe. Mais le mélange ne se fait pas.

L'ambiance n'y est pas. Jennifer rencontre alors David Salsedo, chanteur de Silmarils, qui lui propose de réaliser son 1er album. Il lui présente Guillaume Roussé (batteur) et Patrice Focone (guitariste).


Un succès au rendez-vous

Au printemps 2002, Superbus achève son premier album, « Aeromusical ». La formation écoule plus de 80 000 exemplAIRes ! Mais c'est sur scène qu'ils acquièrent un véritable public ; après des premières parties de choix (Stéréophonics, Weezer ,...), la joyeuse bande part sur les routes de France pour une grande tournée. En 2004, le succès est de nouveau au rendez-vous avec l'album « Pop n'gum ».

Au début de 2005, Guillaume Roussé quitte le groupe et est remplacé à la batterie par Greg Jacks.


Une victoire pour la musique

Octobre 2006, Superbus revient avec un 3e album. Baptisé « Wow », cet opus est composé de 14 titres qui mélangent aussi bien le rock que le disco ou la new wave, avec des influences très 60's et 80's. De cet album découlent 2 tubes ( « Butterfly » et « Lola ») et une Victoire de la musique (pour l'album pop/rock), qui vont définitivement inscrire Superbus dans le sommet des charts.

En 2009, sort l’opus « Lova Lova » avec le premier extrait « Addiction ».


Rendez-vous des dix ans

Bilan de 2010 de la carrière de Superbus : Quatre albums studio (dont deux certifiés disque d'or), d'un DVD live (de platine), des centaines de concerts et de nombreux autres prix, un parcours impressionnant pour le groupe qui a décidé de fêter ses dix ans de carrière dignement.

Superbus propose en juin 2010 un single inédit intitulé « Mes défauts », extrait du best-of, « Happy BusDay - Le Best of Superbus », programmé au 20 septembre.

Et sur l’opus trois autres chansons inédites apparaissent : « Eddie », « Téléphonie » et « On s'aime », enregistrées dans les studios ICP à Bruxelles.

En plus des titres, nouveaux ou anciens, le groupe propose DVD retraçant la carrière du groupe en montrant des images rares et inédites.


Retour attendu

Le groupe décide alors de faire une pause pour se consacrer à de nouveaux projets. Greg Jacks a formé le groupe The Dukes et Jennifer Ayache a lancé le projet « Wonderama ». Elle a sorti un single en solo, « Make the rules », lié à ce projet.

En 2012, Superbus revient avec « Sunset ». Enregistré aux EastWest studio à Los Angeles, il sort le 27 août.

+