Le -
modifié le -

Stromae: l’hommage vibrant à son père

© Cover Media

Le belge a fini sa tournée dans son pays d’origine, le Rwanda. Pour la première fois, il a dédié «Papaoutai» à celui qui lui a donné la vie et perdu la sienne lors du génocide de 1994.

Stromae a fini sa tournée en beauté et sur une note toute personnelle, puisque son dernier concert s’est déroulé ce samedi à Kigali au Rwanda. Cet été, il avait faire l'impasse sur son passage dans le pays de ses ancêtres à cause de problèmes de santé.

Un pays d'autant plus symbolique que son père y a laissé la vie, assassiné au cours du terrible génocide 1994. Une chanson était donc particulièrement attendue: «Papaoutai», que le chanteur a souhaité dédier à son papa dans un vibrant hommage à la fin de son interprétation.

De l’émotion

Dans son hit, le belge évoque l’absence de son père, c’est donc tout naturellement qu’il a eu des mots pour lui sur la terre de ses ancêtres. «Je crois que c’est l’heure et l’endroit. Pour la première fois, je vais faire une grosse dédicace à mon papa. Merci papa », a-t-il lancé face aux 20.000 personnes venues l’applaudir.

Ces derniers, venus parfois de très très loin, ont été conquis par le spectacle. «On a jamais vu un tel son ici au Rwanda », a lâché un spectateur en sortant. Le chanteur était lui aussi très ému. «Si je verse une petite larme à un moment, ce sera le cœur qui aura parlé», avait-il prévenu avant de monter sur scène.

©Cover Media