Le -
modifié le -

Stromae : il raconte la genèse de son album

© Cover Media

Le chanteur est revenu sur la conception de son disque « Racine carrée ». Des sujets graves aux petits moments de la vie tous les jours, il a puisé son inspiration partout.

Stromae fait déjà beaucoup parler de lui avec son nouvel album « Racine carrée », qui ne sortira pourtant que dans quelques jours. Celui qu’on attendait depuis 2011 a pris son temps et ça semble lui avoir plutôt bien réussi. Le nouvel opus disponible en streaming depuis mardi sur iTunes est principalement inspiré d’une multitude de styles musicaux, un renouvellement qui va parfaitement bien au jeune Belge. « Je voulais mélanger mon bagage hip-hop et électro à la rumba, la salsa, le trap. Ça n'a pas l'air de pouvoir se mettre dans la même casserole mais pourtant », affirme Stromae au site internet 7sur7.

« Racine carrée » est pour l’instant porté par les singles « Formidable » et « Papaoutai ». Dans ces deux titres, le texte est fort et travaillé mais Stromae préfèrerait se passer des mots. « Je mets du texte parce que c'est obligé. Le texte, c'est le plus ingrat. Ce n'est pas aussi ludique que de laisser parler ses mains », confie-t-il. Les fans pourront acquérir l’intégralité du disque et son livret dès le 19 août prochain, date de sa sortie dans les bacs.

Une histoire « Formidable »

Déjà avec son hit « Alors on Danse », on percevait l’âme sensible du chanteur, évoquant avec poésie les drames de la vie. Le clip de « Formidable » tourné en caméra caché a fait de lui le Belge le plus regardé de la toile, dépassant la barre des 10 millions de vues après un mois. On l'y voit faisant mine d'être ivre autour d’un arrêt de tram à Bruxelles. C’est pourtant une anecdote bien réelle qui a donné naissance à ce hit. « C'est un monsieur qui traînait tout le temps à la Bourse [ndlr : quartier de Bruxelles] dans un grand imper beige. Je suis passé devant lui avec une ex-copine et il nous a crié: ''Et quoi? Vous vous croyez beaux?'' , raconte-t-il. Dans les propos des gens bourrés, il y a parfois énormément de lucidité. C'est une phrase qui m'a marqué et j'y ai repensé à ce moment-là. C'était fort, j'en ai même pleuré pendant l'enregistrement. »

Plus fort encore, son titre « Quand C’est » qui parle avec une légèreté déconcertante du cancer. « Le cancer, c'est évidemment une crainte que j'ai. On ne se demande pas aujourd'hui "si" on va l'avoir mais ''quand''. On a tous une épée de Damoclès au-dessus de la tête. J'ai envie de lui dire: c'est bon, va-t-en, prends des vacances », explique Stromae. Et c'est avec le sourire qu'il présentera son travail sur scène dès l'automne avec une grande tournée qui passera bien évidemment par la France.

©Cover Media