Le -
modifié le -

Shakira assume son image sexy !

© Cover Media

La chanteuse a évoqué son dernier clip très chaud avec Rihanna. Elle défend l’imagerie sexy qui illustre son dernier single, « Can’t Remember to Forget You ».

Shakira a secoué ses fans avec son dernier clip, « Can’t Remember to Forget You ». Son duo avec Rihanna aura marqué les esprits pour son aspect sexuel assumé et son imagerie sulfureuse. Alors qu’un politicien colombien avait demandé l’interdiction du clip décrié dans le propre pays de la chanteuse, cette dernière a tenu à défendre ses choix. De son point de vue, le clip est plus une revendication qu’un simple objet d’exploitation.

« On voit bien les joueurs de base-ball se tripoter les fesses, et personne ne dit rien, a-t-elle expliqué à The Independent. Je ne crois pas m’être mise dans une situation où je me fais exploiter. Mais j’en tire certains avantages, vous savez, le sentiment d’être sensuelle et sexy. » Elle a par ailleurs l'impression d’être sortie grandie de l’expérience. « Je pense que c’est terriblement stimulant et pas du tout rabaissant. Je crois que n’importe quelle femme qui contrôle son corps, assume sa féminité et sa sensualité, est une femme forte », déclare-t-elle fièrement.

L’avis du mari

A la sortie du clip, Shakira avait évoqué quelques remarques de son mari, le footballeur Gerard Piqué, qui lui avait déjà interdit de tourner des clips avec des hommes. « C’est hors de question – et ça ne me déplaît pas par ailleurs, avait-elle expliqué à Billboard. Ça me plaît qu’il protège sa partie de terrain et de voir que je compte pour lui, de manière à ce que Rihanna soit la seule personne qui puisse poser ses mains sur moi. »

Aujourd’hui, elle a à nouveau légitimé le comportement un brin jaloux du défenseur central du FC Barcelone. « C’est clairement une affaire de territoire. Il est espagnol. Mais ça me plaît. Il est défenseur – c’est la dernière personne à protéger les buts », a-t-elle analysé. C’est en tout cas la seule personne que semble écouter Shakira, qui même après la controverse suscitée par son clip, n’a pas l’intention de s’en laisser compter.

© Cover Media